LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Évaluation d’une méthode de prédiction de l’usure des outils utilisés dans le soudage par friction-malaxage en recouvrement dans des assemblages dissimilaires aluminium et acier

Tremblay Francis. (2019). Évaluation d’une méthode de prédiction de l’usure des outils utilisés dans le soudage par friction-malaxage en recouvrement dans des assemblages dissimilaires aluminium et acier. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
4MB

Résumé

Le domaine du transport est en constant changement et s’adapte aux réalités d’aujourd’hui. Les progrès technologiques permettent de produire des assemblages qui sont plus légers et ainsi, de réduire la consommation énergétique des déplacements. Toutefois, les normes de sécurité au niveau de la solidité de la structure et en cas d’accident demeurent, ce qui demande l’utilisation de matériaux résistants. Construire une structure avec un seul matériau alliant légèreté et résistance n’est pas la seule option, il faut aussi tenir compte du coût d’acquisition du matériau de base et de sa mise en forme qui peuvent être importants. Il est donc logique de construire en utilisant des matériaux différents. Étant donné que le soudage par friction-malaxage (SFM) permet l’assemblage de matériaux dissimilaires, cette méthode de production est privilégiée. Plusieurs défis techniques s’imposent donc avec l’utilisation de plus en plus massive du SFM dans des assemblages contenant des matériaux résistants. En effet, l’outil doit être fabriqué d’un matériau qui est capable de résister aux forces engendrées lors du soudage de ces matériaux. L’usure des outils est donc importante dans certains cas. Ce travail de recherche a pour objectif principal de proposer et d’évaluer une méthode de prédiction de l’usure des outils dans des conditions d’assemblage réelles proposées par le consortium d’entreprise AlTec. En combinant les facteurs qui influencent l’usure, une équation phénoménologique a été proposée en se basant sur la loi générale d’usure d’Archard. Avec plusieurs méthodes d’analyses et de prises de données, cette équation a pu être mise à l’épreuve. Ainsi, une comparaison entre les cas expérimentaux et théoriques a pu être effectuée. Les résultats de cette recherche ont été analysés et serviront à cibler les facteurs d’usure les plus dominants et à illustrer les patrons d’usure des outils.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ingénierie
Nombre de pages:126
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Génie > Génie mécanique
Sciences naturelles et génie > Génie > Génie des matériaux et génie métallurgique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Programmes d'études de cycles supérieurs en ingénierie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):St-Georges, Lyne
Nadeau, François
Mots-clés:aluminium, assemblages, friction-malaxage, prédiction, soudure, usure, soudage
Déposé le:24 sept. 2019 15:22
Dernière modification:26 sept. 2019 21:35
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630