LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Utilisation du robot humanoïde NAO comme outil de dépistage des troubles neurocognitifs chez une population âgée

Bouchard-Aubin Marie-Claude. (2020). Utilisation du robot humanoïde NAO comme outil de dépistage des troubles neurocognitifs chez une population âgée. Essai doctoral, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Les troubles neurocognitifs, dont la maladie d’Alzheimer, touchent annuellement un grand nombre de Canadiens. Le dépistage et le diagnostic de ces maladies à un stade précoce sont essentiels afin de mettre en place des interventions qui pourront préserver le plus longuement possible l’autonomie et la qualité de vie des personnes atteintes. Cependant, les troubles neurocognitifs sont bien souvent dépistés à un stade avancé. Les changements démographiques relatifs au vieillissement de la population canadienne auront possiblement pour conséquence une aggravation de ce phénomène. En ce sens, le développement d’aides technologiques utilisant l’intelligence artificielle pourrait représenter une alternative efficace pour soutenir les professionnels de la santé et leur permettre de redistribuer plus efficacement leur temps. La présente étude avait pour objectif de déterminer si le robot humanoïde NAO peut représenter une plateforme efficace pour l’administration de tests de dépistage standardisés des troubles neurocognitifs auprès des personnes âgées de 65 ans et plus. Le robot NAO a été programmé afin d’être en mesure d’administrer de façon autonome deux tests de dépistage des troubles neurocognitifs; le Mini-Mental State Examination et le test de l’horloge. La démarche expérimentale consistait à administrer aux mêmes participants à deux reprises les tests de dépistage, et ce, à sept jours d’intervalle; à une reprise par un examinateur humain, et une autre à l’aide du robot humanoïde NAO. Les résultats obtenus par 36 participants âgés entre 65 et 84 ans ont ainsi été comparés. L’attitude initiale des participants envers les robots et le niveau d’acceptation de ceux-ci face au robot NAO ont également été mesurés à l’aide d’échelles et de questionnaires. Les données montrent qu’il existe une différence significative entre les résultats recueillis par le robot NAO et l’examinateur humain aux mêmes tests de dépistage, des résultats significativement supérieurs étant généralement recueillis par l’examinateur humain. Les résultats montrent cependant une corrélation moyenne-élevée entre les résultats recueillis au MMSE (r = 0,568, p < 0,001), mais pas au test de l’horloge. La différence significative entre les résultats recueillis pourrait être expliquée par la présence d’importants dysfonctionnements technologiques avec le robot NAO ayant pu influencer à la baisse les résultats obtenus par les participants. Les résultats recueillis à l’échelle d’acceptation adaptée du modèle Almere montrent que le robot NAO est généralement bien accepté par ses utilisateurs, avec une moyenne de 92,75 (É.T. = 13,61) points sur une possibilité de 130 points à l’échelle d’acceptation adaptée du modèle Almere, ce qui correspond à une moyenne de 3,57 par item sur une échelle de type Likert en cinq points. La perception d’utilité de la technologie par les participants ainsi que les caractéristiques physiques du robot semblent être deux des facteurs ayant influencé positivement le niveau d’acceptation des participants. Les données ont également révélé qu’il n’existe pas de corrélation significative entre les résultats obtenus aux épreuves de dépistage et le niveau d’acceptation des participants vis-à-vis du robot. De plus, contrairement à ce qui était attendu, il n’existe pas de corrélation significative entre l’attitude initiale des participants envers les robots et leur niveau d’acceptation du robot NAO dans le cadre de leur interaction avec celui-ci, le niveau d’acceptation des participants envers cette technologie ne semblant ainsi pas affecter significativement les résultats obtenus aux épreuves. Somme toute, le robot NAO pourrait effectivement représenter une plateforme efficace pour l’administration d’épreuves de dépistage des troubles neurocognitifs auprès des personnes âgées, mais d’importantes améliorations devront être appliquées à la technologie afin d’éliminer la présence de dysfonctionnements. Une fois les dysfonctionnements résolus, d’autres études seront ainsi nécessaires afin de préciser l’efficacité du robot NAO comme outil de dépistage des troubles neurocognitifs auprès des personnes âgées.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Essai doctoral)
Date:Février 2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en psychologie
Nombre de pages:141
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Sciences naturelles et génie > Génie > Génie informatique et génie logiciel
Sciences de la santé > Sciences médicales > Gériatrie-gérontologie
Sciences de la santé > Sciences médicales > Neurosciences
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études de cycles supérieurs en psychologie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bouchard, Julie
Gaboury, Sébastien
Mots-clés:dépistage cognitif, MMSE, NAO, neuropsychologie, personnes âgées, robot humanoïde, test de l'horloge
Déposé le:12 mars 2020 09:17
Dernière modification:24 mars 2020 17:26
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630