LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Simulation de la réplication de microstructures en polymère par moulage à injection

Riviere Pauline. (2020). Simulation de la réplication de microstructures en polymère par moulage à injection. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
13MB

Résumé

Lors des périodes hivernales, les installations électriques sont soumises au risque de pollution, notamment à cause de la glace qui s’y dépose. Pour endiguer ce problème, de nombreux scientifiques se sont intéressés au phénomène de la superhydrophobicité. Ainsi, depuis la crise du verglas de 1998, qui a montré l’ampleur des pertes économiques et sociales d’une accumulation de glace sur les installations électriques, des solutions ont été développées : par exemple, les revêtements superhydrophobes pour les isolateurs électriques. Cependant, l’intégrité de ces solutions peut se révéler difficile à maintenir sur les isolateurs dans l’environnement ; en effet, le revêtement encourt le risque d’être enlevé de l’isolateur pour diverses raisons. Le pavillon du givrage à l’Université du Québec à Chicoutimi, en collaboration avec l’entreprise K-Line Insulators Co., a donc envisagé une solution impliquant de créer des isolateurs superhydrophobes à l’aide du moulage à injection. Pour cela, les moules sont construits et agrémentés de microtextures au niveau de leurs parois afin de reproduire des surfaces similaires à la feuille de lotus, qui est composée de microtextures permettant à l’eau de ne pas s’accrocher à la feuille. Le moulage à injection est une méthode simple et rapide de créer un grand nombre de produits à faible coût. Cependant, cette méthode demande de correctement paramétrer les conditions d’entrée du moulage à injection ; si ces paramètres ne sont pas correctement calibrés, le risque de défauts majeurs dans le produit final est important. Afin de vérifier l’effet de chacun de ces paramètres sur le moulage et de trouver la meilleure combinaison possible pour ces derniers, il est possible d’utiliser la simulation numérique. Simuler numériquement l’isolateur électrique permet de tester plusieurs combinaisons possibles de paramètres afin d’obtenir le produit final optimal, et ainsi d’économiser de l’argent en réduisant le nombre de prototypes nécessaires lors de la phase de test. Afin de mettre en oeuvre ce projet, une approche numérique utilisant une simulation multi-échelle, c’est à dire une simulation dans les domaines macroscopique et microscopique, a donc été considérée. Pour cela, les logiciels Moldflow Insight Ultimate et COMSOL Multiphysics ont été utilisé. La simulation complète d’une jupe de l’isolateur a été réalisée dans Moldflow Insight Ultimate, puis un rapprochement au niveau des micro-textures a été simulé à l’aide de COMSOL Multiphysics. Une fois les simulations obtenues, une étude de la variation des différents paramètres opératoires significatifs lors du moulage à injection a été effectuée afin d’observer leur effet sur le remplissage du moule. Les résultats de ce projet ont montré qu’avec un matériel performant, il est possible de simuler numériquement le moulage à injection de surfaces micro-texturées. De plus, il semblerait que les paramètres opératoires les plus significatifs dans le moulage à injection de surfaces micro-texturées soient la température du moule, la température du polymère, la vitesse d’injection et la pression d’injection. De nombreux défis ont été rencontrés lors de la réalisation de ce projet, notamment concernant la mise en place de la simulation multi-échelle. En effet, la possibilité de comparer deux logiciels afin de compléter au maximum les informations obtenues sur le projet est une perspective intéressante. La continuité de ce projet pourrait donc être de réussir à lier les logiciels COMSOL Multiphysics et Moldflow Insight afin de pouvoir obtenir les informations les plus complètes possibles sur le comportement du remplissage au sein du moule microtexturés. De plus, l’utilisation de matériaux thermodurcissables dans le moulage à injection apporte de nouvelles possibilités à la création de produits innovants, notamment dans le domaine de la superhydrophobicité.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en ingénierie
Nombre de pages:131
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Génie > Génie électrique et génie électronique
Sciences naturelles et génie > Génie > Génie des matériaux et génie métallurgique
Sciences naturelles et génie > Génie > Génie mécanique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Programmes d'études de cycles supérieurs en ingénierie
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Momen, Gelareh
Jafari, Reza
Farinas, Marie-Isabelle
Mots-clés:micro-textures, moulage à micro-injection, polymères, simulation numérique, simulations 2D et 3D, superhydrophobicité
Déposé le:11 janv. 2021 16:09
Dernière modification:21 janv. 2021 00:42
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630