LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Entre la présence et l'intégration sociale : les modes de vie des personnes recevant des services de suivi intensif en équipe dans la communauté

Bergeron-Leclerc Christiane et Dallaire Bernadette. (2011). Entre la présence et l'intégration sociale : les modes de vie des personnes recevant des services de suivi intensif en équipe dans la communauté. Canadian Journal of Community Mental Health, 30, (1), p. 139-156.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
414kB

URL officielle: http://dx.doi.org/doi:10.7870/cjcmh-2011-0010

Résumé

Quarante ans après l'amorce du processus de désinstitutionalisation, l'intégration sociale des personnes ayant des troubles mentaux graves constitue toujours un enjeu. De fait, leurs conditions de vie sont davantage marquées par l'exclusion, tant d'un point de vue social qu'économique. Afin de faire face à cette situation, et soutenir les personnes dans leur cheminement, a été développé le suivi intensif en équipe dans la communauté. Alors que jusqu'à présent, le regard porté sur ce programme a été surtout évaluatif, cette étude qualitative exploratoire a été menée dans l'optique d'identifier les facteurs qui facilitent ou nuisent au cheminement vers l'intégration sociale de ces personnes. Les études de dossiers et des entrevues semi-dirigées réalisées auprès des 9 participants et participantes de l'étude révèlent l'existence d'une diversité de parcours de vie communautaire. En effet, les analyses de données verticales et transversales ont permis de mettre en évidence 3 modes de vie (nomade, domestique et social), reflétant les façons d'interagir et de participer de ce groupe d'individus. Ces résultats contribuent à lever le voile sur différents enjeux associés à la pratique du suivi intensif en équipe dans la communauté.

Forty years after the beginning of deinstitutionalization, social integration still remains an issue among people who have serious mental illnesses. In fact, their living conditions are marked by social as well as economic exclusion. In response to this situation and to support people in their journey toward social integration, the Program of Assertive Community Treatment (PACT) has been developed. While until now the focus of PACT research has been primarily evaluative, this exploratory qualitative study was undertaken to identify the factors which help or hinder social integration. The analysis of clinical records and semi-structured interviews revealed a diversity of community experiences among the 9 participants in this study. Indeed, the within-case and cross-case analysis made it possible to highlight 3 types of lifestyle (nomadic, domestic, and social), reflecting the ways these individuals interact and participate in society. Our results raise several concerns about the practice of Assertive Community Treatment.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:30
Numéro:1
Pages:p. 139-156
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2011
Sujets:Sciences sociales et humaines
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Mots-clés:intégration sociale, exclusion sociale, mode de vie, vie communautaire, personnes vivant avec un trouble de santé mentale, qualité de la vie, suivi intensif dans le milieu, troubles mentaux graves, schizophrénie, suivi intensif en équipe dans la communauté
Déposé le:26 janv. 2021 23:42
Dernière modification:26 janv. 2021 23:42
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630