LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les effets de la vibration du tendon d’Achille, du long fibulaire et du tibial antérieur sur le contrôle de l’équilibre et l’électromyographie de la jambe inférieure chez l’adulte jeune avec et sans entorse de la cheville

Handrigan Grant, Fougère Gilles, Billot Maxime et Lavallière Martin. (2019). Les effets de la vibration du tendon d’Achille, du long fibulaire et du tibial antérieur sur le contrôle de l’équilibre et l’électromyographie de la jambe inférieure chez l’adulte jeune avec et sans entorse de la cheville. Neurophysiologie Clinique, 49, (6), p. 433.

[img] PDF (Résumé du XXVIe congrès annuel de la Société francophone Posture Équilibre Locomotion (SOFPEL)) - Version publiée
Administrateurs seulement

244kB

URL officielle: http://dx.doi.org/doi:10.1016/j.neucli.2019.10.073

Résumé

Introduction : L’entorse de cheville est un traumatisme sportif courant ayant souvent des symptômes résiduels post-traumatiques, également appelés instabilité chronique (IC). L’objectif de ce projet est d’explorer les effets de la vibration de trois tendons de la jambe sur des variables posturales et sur l’électromyographie chez des athlètes en bonne santé et des athlètes avec IC.

Matériel et méthodes : Vingt participants (10 IC) ont fait l’objet d’un plan expérimental transversal. Nous avons mesuré les réponses posturales et les réponses musculaires avec différents emplacements de vibrateurs tendineux et dans des conditions visuelles et non visuelles (28 essais de 60 s). Chaque essai était découpé en 3 phases : 20 s-pre, 20 s-vibration, 20 s-post.

Résultats : Réponses posturales : le groupe IC présentait une vitesse d’oscillation posturale accrue par rapport au groupe non blessé dans des conditions visuelles yeux ouverts (F[1,18] = 16,58, p < 0,001). Pour les conditions visuelles yeux fermés, il n’y avait pas de différence entre les groupes (F[1,18] = 0,9523, p = 0,33), cependant, il y avait un effet d’interaction entre Condition d’emplacement du vibrateur et Phase (pre-vibration-post) (F [4,14] = 4,59, p < 0,001). Réponses musculaires : l’activité EMG du tibial antérieur et du long fibulaire démontrait une interaction significative entre le groupe et la phase pour chacune des conditions visuelles.

Discussion : Les réactions posturales variaient entre IC et non-IC, particulièrement dans les conditions yeux ouverts. L’activité EMG du groupe IC était plus prononcée pendant la vibration du tibial antérieur et long fibulaire en comparaison avec des non blessés.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:49
Numéro:6
Pages:p. 433
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2019
Sujets:Sciences de la santé
Sciences de la santé > Sciences de l'activité physique et réadaptation
Sciences de la santé > Sciences de l'activité physique et réadaptation > Kinésiologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de la santé > Programmes d'études en kinésiologie
Mots-clés:posture, équilibre, vibrations, entorse de cheville, EMG
Informations complémentaires:Le résumé est l'entièreté du document.
Déposé le:21 avr. 2021 23:14
Dernière modification:21 avr. 2021 23:14
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630