LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les retombées du groupe « La méditation pleine conscience » de Dolbeau-Mistassini et de Normandin sur le stress et le bien-être psychologique et physique des participants

Laliberté Patricia. (2021). Les retombées du groupe « La méditation pleine conscience » de Dolbeau-Mistassini et de Normandin sur le stress et le bien-être psychologique et physique des participants. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

Au sein des sociétés hypermodernes actuelles, le stress est omniprésent dans plusieurs sphères de la vie des individus. Il apparaît donc pertinent de s’interroger sur les méthodes efficaces afin de le gérer adéquatement. Dans cette perspective, certaines personnes se tournent vers des méthodes alternatives afin d’atténuer les conséquences négatives reliées au stress, dont la méditation pleine conscience. Particulièrement en effervescence au cours des dernières années, la pleine conscience représente la qualité de conscience expérimentée lorsqu’une personne tourne son esprit vers l’instant présent, d’une manière intentionnelle, sans attente, sans jugement et sans filtre (André, 2010). Le présent mémoire a pour but de documenter les retombées de la pleine conscience sur les personnes ayant participé à un programme de groupe mettant l’accent sur l’acquisition progressive de la pleine conscience. À cet effet, des entrevues semi-dirigées ont été réalisées auprès 10 adultes s’étant inscrits au groupe de la méditation pleine conscience offert dans les villes de Dolbeau-Mistassini et de Normandin, en 2019. Bien que des retombées positives du programme aient été observées par la psychologue en charge de sa mise en oeuvre, ce dernier n’avait pas fait l’objet d’une réflexion structurée à ce jour. Dans un contexte où les connaissances répertoriées relativement aux impacts de la pleine conscience sur le stress ne font pas nécessairement consensus, il semble pertinent de documenter le point de vue d’adultes au sujet des retombées de leur participation à ce programme sur leur stress ainsi que sur leur qualité de vie. Cette étude a privilégié une perspective bioécologique, permettant d’illustrer la manière dont la méditation pleine conscience affecte les différentes niches de l’écosystème des individus ainsi que l’interaction avec leur environnement (Carignan, 2017. Afin de documenter le point de vue des participants sur les retombées d’un groupe de pleine conscience, cette recherche qualitative a privilégié l’utilisation d’entrevues semi-dirigées pré et post-intervention, en visant trois objectifs spécifiques : 1) identifier les motifs qui ont motivé les participants à s’inscrire à ce programme de groupe centré sur l’utilisation de la pleine conscience; 2) documenter les attentes comblées et non comblées des répondants en ce qui a trait aux retombées du programme sur leur santé, leur gestion du stress et leur qualité de vie; 3) recueillir le point de vue des participants sur les conséquences, positives et négatives, du programme sur divers aspects de leur vie personnelle, conjugale, familiale, sociale et professionnelle. Les résultats de ce mémoire permettent de documenter les retombées du programme, telles que perçues par les répondants. D’une part, plusieurs motifs intrinsèques ont été à l’origine de l’inscription des participants au groupe de méditation pleine conscience, dont le désir d’améliorer leur santé mentale ou physique, de faire des apprentissages concernant la pratique de la méditation pleine conscience, de profiter davantage du moment présent ou d’atteindre un état de bien-être. Par ailleurs, quelques participants du groupe de Normandin ont également soulevé une motivation extrinsèque relative à la recommandation de leur médecin de famille à se joindre au groupe de méditation. Quant à l’atteinte ou non des buts que les répondants s’étaient fixés dans le cadre du programme, il ressort que les principales attentes des participants, liées à la santé mentale, à la santé physique et au bien-être recherché, ont été comblées, soit partiellement ou en totalité, à la suite des 10 séances du programme. Effectivement, conformément à leurs attentes, les répondants ont observé des retombées du programme sur leur santé physique, telles que l’amélioration de la digestion et de la respiration ainsi qu’une réduction de leurs douleurs physiques. Ces derniers ont aussi rapporté des conséquences bénéfiques en ce qui a trait à leur santé mentale, relativement à la régulation de leurs émotions, à leur niveau de stress ressenti ainsi qu’à leur degré d’estime personnelle. Les résultats de l’échelle de mesure du stress perçu démontrent, quant à eux, une légère amélioration du stress perçu chez les participants à la suite du programme. En ce qui concerne la vie personnelle, certains participants ont constaté une amélioration de la qualité de leur sommeil et le développement de certaines qualités, telles que la capacité de lâcher prise, la patience, la compassion et l’écoute. D’autres ont également l’impression d’être plus reconnaissants face à la vie et d’en profiter davantage, tout en étant plus conscients de leurs valeurs profondes. Le programme a aussi joué un rôle positif dans leur dynamique conjugale et familiale, en augmentant leur capacité d’écoute ainsi que leur aptitude à communiquer en présence des membres de la famille. Dans cette perspective, certains estiment être plus sereins en présence d’autrui, ce qui contribue à améliorer leurs relations interpersonnelles. Finalement, en ce qui concerne les répercussions liées à la vie socioprofessionnelle des répondants, certains sont d’avis que leur participation au programme a favorisé leur capacité à prendre du recul afin de gérer les situations difficiles, leur sérénité au bureau, de même que leur aisance avec leurs collègues de travail. Toutefois, certaines limites font partie inhérente de la présente recherche, dont l’impossibilité de généraliser les résultats obtenus à l’ensemble de la population étant donné le nombre restreint de participants. De plus, le fait que la participation hebdomadaire aux exercices demandés entre les séances soit hétérogène et qu’aucun participant n’ait réalisé toutes les activités de méditation pleine conscience requises limite la portée des résultats obtenus. En revanche, la présente étude pourra sans doute contribuer à des recherches futures afin de mieux comprendre l’assiduité ainsi que la motivation dans la pratique à domicile de la pleine conscience et, plus particulièrement, sur les effets de la méditation à domicile, et ce, selon le nombre de répétitions ainsi que la durée accordée à ces activités par les participants. Enfin, cette étude contribue à informer les professionnels de la relation d’aide, dont les travailleurs sociaux, sur les bienfaits que peut engendrer la méditation pleine conscience sur le bien-être psychosocial de la population.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:138
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Pouliot, Ève
Maltais, Danielle
Mots-clés:bien-être, méditation, mindfulness, pleine conscience, présence attentive, stress, anxiété, meditation, mindfulness, well-being, attentive presence, anxiety
Déposé le:23 nov. 2021 14:59
Dernière modification:26 nov. 2021 01:23
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630