LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Nuit de pleine lune

Cloutier, Thérèse. (1994). Nuit de pleine lune. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
8Mb

Résumé

Le roman historique est issu de la juxtaposition de deux notions antinomiques, apparemment inconciliables: la fiction et l'histoire. Vertement tancée par des gens dits sérieux, la première de ces deux notions n'en constitue pas moins la seule véritable scène sur laquelle l'histoire peut encore se donner en représentation. Sans l'aide de cette brillante complice, rien de ce qui fut autrefois ne saurait rejaillir à nouveau sous nos yeux.

L'histoire vivante est un matériau délicat dont la part humaine et irrationnelle de ses fibres, bien qu'à jamais improuvable, doit à tout prix être récupérée. C'est cette part que le romancier exploite et affectionne, c'est aussi cette part que les lecteurs fervents recherchent et veulent entendre.

Face à tout énoncé historique, dirait Walter Scott, le père du roman historique, une extrême vigilance est de mise. Humblement, chaque romancier et chaque historien doivent reconnaître cette vérité, car ils savent pertinemment que la meilleure de leur reconstitution ne demeurera jamais qu'une pâle copie réfléchie par le prisme dénaturant de la quatrième dimension (temps).

Plusieurs théoriciens ont compris le phénomène. Et c'est avec plus ou moins de succès qu'ils ont élaboré leur typologie du roman historique. Parmi ceux-là, David Cowart se démarque. Par l'étendue de sa vision autant que par la rigueur de sa classification, il est devenu pour nous, sur ce point, la référence idéale.

À la partie théorique de notre mémoire se joint une partie création qui se veut le lieu d'une application pragmatique des connaissances acquises antérieurement.

Dans le cadre historique de la France puis de la Nouvelle-France du XVIIe siècle, grâce à la résurrection du marquis Alexandre de Prouville de Tracy, du gouverneur Rémy de Courcelle, de l'intendant Jean Talon autant que par la création du personnage d'Hélène Valois, la quiddité du roman historique nous est révélée.

L'élément crucial de cette partie création représente, sans conteste, la dynamisation de ses composantes distinctives, soit la probité du ton et du langage, puis le dosage des données historiques et des éléments fictifs.

L'imprévisible produit final de notre création se résume, nous le verrons, dans la catégorie THE WAY IT WAS de la typologie cowartienne, qui reconstitue la couleur d'époque aussi fidèlement que possible, et dans celle du DISTANT

_______________________

MIRROR, qui intègre dans un contexte d'autrefois certaines de nos préoccupations contemporaines.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1994
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études littéraires
Nombre de pages:389
ISBN:1412306043
Identifiant unique:10.1522/1508316
Sujets:Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Études littéraires
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Unité d'enseignement en lettres
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Hudon, Jean-Guy
Mots-clés:Roman historique--Histoire et critique, Création littéraire, CREATION, HISTORIQUE, LITTERAIRE, ROMAN, THESE
Déposé par:Bibliothèque Paul-Émile-Boulet
URL:http://bibliotheque.uqac.ca
Déposé le:01 janv. 1994 07:34
Dernière modification:03 juin 2011 10:11
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630