LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Des points de vue narratifs à la prise de forme : réflexions autour de la bildung romantique

Tremblay Vianney. (1994). Des points de vue narratifs à la prise de forme : réflexions autour de la bildung romantique. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

La question du point de vue dans le roman a par tradition été étudiée dans le cadre de la narratologie. Depuis Genette, elle concerne la question «qui voit?» dans les textes narratifs. Mais depuis quelques années, les études voulant rendre compte de la dynamique des points de vue dans les textes ont de plus en plus réintégré des considérations relevant de renonciation dans un sens large. Mais il demeure que les typologies narratives envisagent l'étude des formes narratives d'une manière essentiellement taxinomique, et permettent difficilement de rendre compte du processus par lequel sont liées diverses composantes textuelles, ou comment, autrement que par assemblage technique, s'opère le passage entre divers points de vue narratifs.

C'est sur ce problème du principe organisateur des morphologies textuelles que veut réfléchir le présent travail. Et cette réflexion se base sur le concept de Bildung, tel qu'il a été élaboré à l'époque du romantisme allemand. La Bildung se présente comme une dynamique de la prise de forme cognitivo-langagière, et son développement se situe dans le prolongement de la philosophie kantienne. Elle est susceptible, à notre sens, de nous aider à mieux comprendre autant la dynamique de la prise de forme cognitivo-langagière des textes que celle du savoir sur les textes, notamment dans la formation des typologies narratives. Dans le premier chapitre nous opérons une critique des typologies narratives et suggérons qu'il serait pertinent de développer une approche émergenrielle qui puisse expliquer comment, à partir de la perception d'un événement du monde naturel, se développe progressivement un organisme cognitivo-langagier, et comment les points de vue anthropomorphes ne sont qu'un type de subjectivité parmi d'autres qui se développent dans la prise de forme textuelle.

Nous faisons, dans le deuxième chapitre, un survol du traitement de la question du point de vue chez quelques théoriciens du cinéma, pour y constater que le problème y est le même qu'en narratologie littéraire, à savoir celui du lien unissant diverses catégories textuelles. Nous faisons état des réflexions de Gilles Deleuze sur le cinéma, qui sont à notre avis des plus productives pour pallier aux problèmes des typologies narratives et stipulons que la narratologie a besoin de connaître une «révolution copernicienne», pour relier les différentes parties des taxinomies. Il s'agirait, à partir de la saisie du principe organisateur dans une synthèse supérieure, de revenir ensuite sur chacune des parties et de voir comment elles sont différentes formes prises temporellement par une même Idée, qui était là dès le départ mais que nous ne pouvions saisir que plus tard, après être passés par une étape essentielle de différenciation. Or c'est bien là à notre avis le processus de la Bildung, tel que développé par le romantisme d'Iéna à partir de la philosophie kantienne.

C'est au troisième chapitre que nous abordons la philosophie de Kant, et indiquons comment les Romantiques allemands ont réfléchi plus avant sur cette question de l'Art ouverte par Kant, et plus spécialement sur le langage, considéré comme le plus ample de tous les arts. Nous voyons que la Bildung est un processus de formation cognitivo-langagière et qu'elle prend en considération aussi bien le rapport entre l'apparaître sensible et sa représentation langagière que l'oscillation entre périodes analytiques et périodes synthétiques dans la prise de forme langagière.

Dans le dernier chapitre, nous tentons de voir comment la Bildung pourrait nous aider à mieux comprendre le processus de formation des formes narratives. Nous suggérons d'abord comment celle-ci peut aider à saisir dans leur émergence temporelle un certain nombre de typologies reliées aux textes. Nous vérifions finalement si dans un roman en particulier la Bildung est à l'oeuvre. C'est ainsi que nous essayons de voir comment dans quelques courts passages de la Recherche du temps perdu de Proust, nous pouvons reconnaître le mouvement de prise de forme de la Bildung. Nous trouvons effectivement divers aspects de la Bildung dans ces passages, suffisamment au vrai pour que dans des travaux futurs nous poursuivions avec des analyses plus élaborées.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1994
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études littéraires
Nombre de pages:165
ISBN:1412305543
Identifiant unique:10.1522/1490785
Sujets:Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Études littéraires
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Unité d'enseignement en lettres
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Khadiyatoulah, Fall
Mots-clés:Discours narratif, Roman--Typologie, Romantisme, Discourse analysis, Narrative, Fiction genres, Romanticism, THESE, BILDUNG, CINEMA, FORMATION, FORME, NARRATION, NARRATOLOGIE, POINT, PRISE, ROMAN, ROMANTISME, TEXTE, TYPOLOGIE, VUE
Déposé le:01 janv. 1994 12:34
Dernière modification:17 déc. 2012 20:55
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630