LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Evaluacion de programas de apoyo a la pequena y mediana empresa de Costa Rica en los anos ochenta

Colorado Navarrete, Armando. (1991). Evaluacion de programas de apoyo a la pequena y mediana empresa de Costa Rica en los anos ochenta. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3933Kb

Résumé

Ce travail est le résumé de la thèse présentée en espagnol dans le cadre de la Maîtrise en Gestion des Petites et Moyennes Organisations. S'il a une longueur qui va au-delà de ce qu'on peut s'attendre d'un résumé traditionnel, c'est parce qu'on a jugé important, parfois, de donner certaines explications sur des sujets qui autrement ne pourraient pas être bien compris, ou bien qui risqueraient de ne pas être interprétés à l'intérieur de leur contexte. Finalement, ce document a pour objectif de donner une vue d'ensemble, en français, de cette thèse, aux lecteurs qui n'ont pas encore eu l'occasion de connaître la version originale.

EVALUATION DES PROGRAMMES D'APPUI A LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE AU

COSTA RICA PENDANT LES ANNEES QUATRE-VINGT

Les Petites et Moyennes Entreprises (P.M.E.) ont montré, pendant les années quatre-vingt une évolution assez remarquable au Costa Rica et étant donnée leur importance dans le développement économique du pays on a jugé nécessaire de leur donner une organisation (dans la mesure du possible à niveau sectoriel) afin de mieux canaliser leurs potentialités et d'établir des normes qui puissent permettre aux P.M.E. d'être admissibles aux différents programmes de coopération internationale.

La première tâche sur laquelle il fallait se pencher était celle de trouver des définitions d'une P.M.E., qui soient reconnues par le gouvernement du Costa Rica et, en même temps, acceptées par les organismes internationaux.

Ces organismes se sont donnés comme mission de promouvoir le développement économique et technologique dans les pays avec lesquels ils ont des ententes de coopération.

Étant donné que le Costa Rica est un des pays bénéficiaires de ces institutions, la coopération doit être en fonction des priorités établies par ces entités et par le gouvernement du pays.

La raison d'être de la présente étude est de faire une Evaluation des Programmes d'appui aux P.M.E., afin de déterminer si cette coopération internationale a répondu aux objectifs fixés.

Le premier élément qu'il a fallu considérer a été la notion de P.M.E. qui a été définie en fonction des paramètres suivants: le propriétaire doit partager son temps entre les tâches administratives et techniques, la technologie utilisée doit être simple, elle doit avoir un nombre limite de travailleurs, le capital en termes de machinerie et équipement elle ne doit pas dépasser un montant maximum en dollars.

Le deuxième concept qui a été considéré dans le cadre de ce travail est celui des Programmes d'Appui aux P.M.E. Ces programmes doivent être conçus de façon a permettre aux organismes internationaux, d'intervenir dans la réalité nationale de chaque pays dans le but de contribuer à donner des guides d'orientation, afin de trouver des solutions, ou du moins de diminuer les problèmes que les entrepreneurs sont en train de traverser au niveau national.

Les programmes d'appui aux P.M.E. sont concrétisés par l'intermédiaire de la coopération technique internationale qui peut être définie comme une action conjointe entre différents pays, ce qui apporte une importante mobilisation humaine, technique, matérielle et économique, pour réaliser le transfert de la technologie nécessaire pour compléter l'effort de développement d'un pays.

Un autre facteur d'importance, est le rôle joué par les institutions d'appui aux P.M.E. Ces organismes ont une structure qui leur permet de répondre aux différents besoins. Ceux-ci se situent au niveau financier au niveau de la formation du personnel, au niveau administratif et technique.

Ces différentes institutions d'appui servent de liaison entre le gouvernement et les petits et moyens entrepreneurs.

Finalement, il faut signaler la présence d'un dernier élément: les organismes internationaux, lesquels apportent une contribution importante au développement du pays, ce qui permet de maximiser l'utilisation des ressources disponibles pour l'obtention de niveaux de développement plus élevés, qui font en même temps, la promotion du partage des connaissances tant au point de vue scientifique qu'au point de vue technologique entre les différents pays.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: REPRÉSENTATION DE LA PROBLÉMATIQUE)

Après avoir éclairci la fonction jouée par les différents intervenants, on a examiné les alternatives existantes au niveau du choix du modèle d'évaluation pour arrêter finalement notre choix sur le modèle d'évaluation appelé Modèle d'Evaluation Uniquement Après lequel appartient à la catégorie de Modèles simples ou Non Expérimentaux d'Evaluation.

Si on n'a pas choisi l'utilisation d'autres modèles d'évaluation (Expérimental, Quasi-Expérimental, Non Expérimental: évaluation avant-après et évaluation avec groupes de comparaison), c'est parce qu'ils exigent une évaluation avant l'exécution même des programmes, ce qui est impossible dans le contexte où la présente étude est réalisée.

De plus, il faut remarquer que ces modèles se caractérisent comme ayant un certain degré de rigidité dû au fait qu'ils exigent l'existence de groupes parallèles pouvant être utilisés comme point de référence pour établir un contrôle.

Parmi les raisons qui ont motivé le choix du modèle Uniquement Après, on retrouve le fait qu'entre la période à laquelle les programmes ont été concrétisés et la date à laquelle cette étude a été effectuée, il y a eu un laps de temps qui s'est écoulé, ce qui a permis que les programmes soient déjà exécutés, facilitant de cette façon la mise en évidence de tous ses bénéfices et ses impacts.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: MODÈLES D?ÉVALUATION)

Un autre avantage d'utiliser ce modèle d'évaluation est celui de permettre d'évaluer les actions qui ont été réalisées afin de permettre d'évaluer jusqu'où ces actions étaient nécessaires pour l'atteinte des objectifs visés.

Finalement, ce modèle facilite le bilan des résultats obtenus dans le but de déterminer si le type d'assistance (technique et/ou financière), et ses caractéristiques étaient les plus appropriées pour arriver aux objectifs décrits dans les programmes.

Une fois que la décision concernant le choix du modèle d'évaluation a été prise, on a passé à l'étape de construire le cadre méthodologique qui servira d'outil pour l'analyse du sujet de cette thèse.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: SCHEMA METHODOLOGIQUE)

On a commencé d'abord par définir l'objectif général de cette étude, qui est l'évaluation de la formulation et l'exécution des programmes d'appui aux P.M.E., à partir de la perspective des organismes internationaux et de l'Etat.

Ensuite on a cherché les objectifs spécifiques qu'on doit développer à l'intérieur de ce cadre. Ces objectifs sont les suivants: caractérisation de la problématique des petits et moyens entrepreneurs, diagnostic de la demande réelle des petits et moyens entrepreneurs pour de l'assistance technique et financière, définition du degré de participation des institutions d'appui aux P.M.E., et finalement déterminer les critères qu'ont utilisés les fonctionnaires impliqués dans la prise de décision au niveau de la formulation des principes qui permettront une élaboration correcte des programmes.

Evidemment que l'élément majeur de ce cadre méthodologique est la formulation de l'hypothèse qui peut être exprimée dans les termes suivants :

Le niveau de développement des P.M.E. est en relation directe avec la formulation correcte et l'exécution des programmes d'appui financiers et techniques. Ce niveau dépend des négociations entre l'organisme international et l'Etat.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: SCHÉMA DE L'HYPOTHÈSE)

D'autre part, il faut préciser aussi que le peu de coordination entre les institutions d'appui de l'Etat et le secteur des entrepreneurs influence négativement la mise en exécution et les résultats des programmes.

Le dernier élément de ce cadre méthodologique est celui d'élaborer une stratégie de recherche qui puisse permettre de répondre à la question: qu'est-ce qu'il faut faire ? (en fonction du modèle d'évaluation choisi).

Pour y arriver on a élaboré un schéma méthodologique qui dans sa première partie doit définir ce qu'il faut évaluer et comment le faire.

La deuxième partie est celle d'établir un processus pour recueillir, organiser, analyser et interpréter les informations qui permettent de soutenir la logique et la cohérence des programmes d'appui à la P.M.E. au Costa Rica dans les années 80.

Finalement, après avoir fait l'analyse des données recueillies, on proposera des mesures correctives pour que les programmes d'appui puissent maximiser leur développement en fonction des P.M.E. au pays.

La prochaine étape de cette étude a été celle de créer un modèle opérationnel pouvant servir de guide pour l'analyse de l'information recueillie à travers différentes sources. Ce modèle opérationnel a été construit en fonction de quatre variables indépendantes qui sont les suivantes :

1.- Coordination entre les organismes internationaux et l'Etat. 2.- Capacité gouvernementale de gestion des programmes d'appui aux P.M.E. 3.- Formation des ressources humaines des P.M.E. 4.- Mécanismes de contrôle des organismes internationaux ou du gouvernement.

Le comportement des variables indépendantes mentionnées ci-haut influence d'une façon ou d'une autre le comportement de la variable dépendante identifiée comme: niveau de développement des programmes d'appui aux P.M.E.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: MODÈLE OPÉRATIONNEL)

Le modèle opérationnel mentionné précédemment sera l'instrument qui sera utilisé pour faire la démonstration de l'hypothèse qui se soutient dans le présente étude, c'est-à-dire, le niveau de relation entre les différentes entités exerce une influence négative dans la mise en marche des programmes d'appui aux P.M.E.

Pour y arriver on a appliqué l'information recueillie et analysée, aux différentes variables et à ses indicateurs respectifs.

Si on tient compte de l'ensemble de l'information disponible on peut affirmer que les problèmes qui sont mis en évidence se présentent fondamentalement à deux niveaux.

En premier lieu, il existe un manque de relation entre les organismes internationaux et l'Etat, qui est augmenté par un manque de capacité du gouvernement de gérer les programmes d'appui aux P.M.E. Les raisons qui nous permettent d'arriver à cette conclusion sont les suivantes :

a.- Mécanismes et procédures de coordination : Etant donné que les organismes internationaux et l'Etat sont situés sous des angles différents par rapport à la réalité des P.M.E. du Costa Rica, les mécanismes et procédures de coordination ne correspondent pas avec la sorte de relation qui devrait être établie entre eux.

b.- Personnel compétent : Le personnel concerné dans cette sorte de relation à niveau international, ne dispose pas d'une formation qui puisse lui permettre d'avoir une vision globale sur le concept de P.M.E., la fonction qu'exercent les organismes internationaux et sur ce que sont les institutions d'appui.

c - Conceptualisation des P.M.E. : On a pu constater tout au long de cette recherche, que les concepts de P.M.E. utilisés sont imprécis en ce qui concerne le nombre de travailleurs qu'une entreprise doit avoir pour être reconnue comme P.M.E. au Costa Rica, ainsi que le type d'organisme qui doit être considéré dans cette catégorie d'entreprise.

Il est aussi important de signaler que les politiques du gouvernement limitent le développement technologique des P.M.E., afin de favoriser les producteurs artisanaux et contribuer, en même temps, à une meilleure utilisation de la main d'oeuvre.

La deuxième conclusion résultant de cette étude est la mauvaise relation entre les institutions d'appui et les P.M.E.

Cette affirmation est appuyée par les faits suivants:

a.- Conceptualisation des institutions d'appui: Cette étude a démontré qu'il existe un manque de connaissances sur le rôle joué par les institutions d'appui dans le développement des programmes d'appui aux P.M.E., ce qui se traduit par un manque de coordination entre les capacités de ces entités et les besoins des P.M.E.

De plus, on ne peut pas laisser de côté les effets négatifs qui se manifestent dans l'identification des besoins des petits et moyens entrepreneurs, ce qui a une incidence directe dans la mauvaise application des programmes d'appui aux P.M.E.

b.- Conceptualisation des P.M.E. : De la même façon comme la mauvaise conceptualisation se reflète dans une relation déficiente entre les organismes internationaux et l'Etat, cette situation se manifeste aussi entre les institutions d'appui et les P.M.E., dû au fait que ces institutions n'ont pas une idée claire des organisations qui peuvent être considérées comme étant des P.M.E. pour des fins d'assistance technique et application des programmes d'appui.

c.- Sortes de contrôle : Étant donné que les concepts d'institutions d'appui et de P.M.E. ne sont pas suffisamment clairs et uniformes, il est difficile d'établir des contrôles en fonction des paramètres et définitions qui n'ont pas été clairement identifiés.

Finalement, après avoir fait l'analyse des relations existantes entres les variables indépendantes avec leurs indicateurs respectifs et

la variable dépendante, on peut conclure comme résultat de l'application du modèle opérationnel, que le comportement des variables ont exercé une influence négative dans le développement des programmes d'appui aux P.M.E., ce qui a permis de confirmer l'hypothèse soutenue précédemment.

Après avoir identifié les motifs les plus importants qui influencent négativement le développement des programmes d'appui aux P.M.E., on a identifié les éléments dont il faut tenir compte pour corriger cette situation.

Le premier sujet sur lequel il a fallu se pencher a été celui du concept de P.M.E. et les paramètres nécessaires pour construire une définition qui soit acceptée par tous les organismes associés aux programmes d'appui, en plus de signaler les lignes d'action à suivre pour chacun d'eux afin d'atteindre leurs objectifs d'une façon efficace.

En deuxième lieu, il a fallu trouver les éléments dont on a besoin pour interpréter et analyser chacune des étapes qui vont conduire à la bonne formulation et exécution des programmes d'appui aux P.M.E. Lorsqu'il s'agit de l'élaboration des concepts qui soient acceptés pour tous les intervenants ou bien de la coordination de leurs efforts en vue des objectifs communs, il faut penser à la création d'un Comité National de Coordination aux P.M.E., présenté comme l'outil à partir duquel on peut élaborer des solutions aux problèmes exposés antérieurement.

(Voir tableau dans le texte intégral du document: COMITÉ NATIONAL DE COORDINATION AUX P.M.E. ET SES RELATIONS AVEC LES ENTITÉS CONCERNÉES)

II est important que ce comité possède une certaine autonomie qui puisse garantir une stabilité à travers le temps, indépendamment des changements au niveau du pouvoir politique.

Ce comité doit se doter d'un plan stratégique qui lui permet d'élaborer des principes pour établir de relations avec les différentes entités qui sont impliquées dans le développement des programmes d'appui aux P.M.E., afin d'étudier des lignes d'action permettant de rationaliser les ressources disponibles pour améliorer les niveaux de développement des programmes mentionnés. CONCLUSION

L'objet de la présente étude a été celui de faire le diagnostic du niveau de développement des programmes d'appui aux P.M.E. en Costa Rica dans les années 80.

En même temps, on a voulu faire l'analyse du degré d'influence qu'exercent les différentes entités au niveau de ce développement.

Pour atteindre cet objectif, on a utilisé une méthodologie qui en partant de la présentation de l'évolution des P.M.E., permet d'émettre des suggestions pour corriger des problèmes qu'on a découvert tout au long de cette étude.

L'application de la méthodologie mentionnée antérieurement a permis par l'intermédiaire d'un modèle opérationnel de conclure qu'il existe des facteurs qui influencent négativement dans le niveau de développement des programmes d'appui aux P.M.E.

Ces facteurs ont été identifiés comme -étant un problème structurel qui découle d'une relation déficiente e

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1991
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en gestion des petites et moyennes organisations
Nombre de pages:128
ISBN:1412303753
Identifiant unique:10.1522/1470046
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Administration publique
Sciences sociales et humaines > Sciences de la gestion > Management
Sciences sociales et humaines > Sciences de la gestion > Administration des affaires
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences économiques et administratives > Programmes d'études de cycles supérieurs en gestion des organisations
Mots-clés:Petites et moyennes entreprises--Aspect économique--Costa Rica, Small business--Economic aspects--Costa Rica, AIDE, ASSISTANCE, COOPERATION, COSTA, COSTA-RICA, ENTREPRISE, EVALUATION, FINANCIER, INTERNATIONAL, MOYEN, ORGANISATION, ORGANISME, PETIT, PME, PMOUQAC, PROGRAMME, RICA, TECHNIQUE, THESE
Déposé par:Bibliothèque Paul-Émile-Boulet
URL:http://bibliotheque.uqac.ca
Déposé le:01 janv. 1991 07:34
Dernière modification:07 mai 2013 16:22
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630