LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Étude sur la technologie de l'instruction du langage à la maternelle

Lavoie Francyne. (1990). Étude sur la technologie de l'instruction du langage à la maternelle. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3MB

Résumé

Janine Hohl a partagé avec des enseignants de nombreuses heures de classe et de discussion pour essayer de saisir le fil conducteur de leur action, la logique de leurs choix, les déterminations qui pèsent sur l'organisation pédagogique d'une classe. Ce témoignage qu'elle livre est éloquent et à lui seul, peut susciter la pertinence d'une recherche sur le langage oral particulièrement dans son apprentissage à la maternelle.

Selon Hohl, la question du langage à l'école est fondamentale, mais aussi complexe. Croyant trouver le langage davantage présent dans les activités à la maternelle, prenant pour acquis que la classe offre même l'opportunité de corrections des difficultés comme la littérature semble le mentionner, Hohl explique ainsi sa déconvenue: «Ma surprise au cours de ces visites a été de constater que le langage tenait relativement peu de place à la maternelle.» (Hohl, 1982: 78). Toujours à partir de son expérience, l'auteure observe et note que si l'expression spontanée est présente à l'heure des collations et des jeux libres, cette pratique n'est souvent que le fait d'échanges entre enfants, la plupart du temps sans la participation de l'enseignante. Elle trace le portrait réel des classes: d'une part, dans certaines maternelles, les causeries ou leçons de langage n'existent pas et la classe fonctionne sur un mode relativement non verbal; les activités dénotent une organisation routinière qui ne nécessite que peu d'ordres, de questions, de réponses et d'échanges. Parfois, par contre, certaines enseignantes se donnent la tâche de «faire du langage» avec les résultats suivants, tel qu'en témoigne Hohl:

«Curieusement, elles recourent toujours à une situation collective impliquant la totalité du groupe, ce qui réduisait considérablement le nombre de prises de parole possibles si tant est que les enfants manifestaient le goût de parler... ce qui n'est pas le cas puisqu'on remarque au contraire une résistance impressionnante à ces mises en scène de communication fictive.» (Hohl, 1982: 78).

N'y a-t-il pas, dans ces propos, matière à réflexion?

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1990
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:168
ISBN:1412302455
Identifiant unique:10.1522/1455419
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Mots-clés:Langage--Acquisition--Enseignement préscolaire, Pédagogie, Language acquisition--Education (Preschool), Education, DEVELOPPEMENT, ECOLE, EDUCATION, ENSEIGNEMENT, ENTOURAGE, ENVIRONNEMENT, LANGAGE, MATERNELLE, PRESCOLAIRE, ROLE, THESE
Déposé le:01 janv. 1990 12:34
Dernière modification:03 juin 2011 14:50
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630