LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Analyse structurale et stratigraphie de la zone Aurifère Nord et du gisement de Montauban

Jourdain Vincent. (1987). Analyse structurale et stratigraphie de la zone Aurifère Nord et du gisement de Montauban. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3MB

Résumé

La mine Montauban est le seul gisement aurifère présentement en exploitation dans la Province de Grenville. Une synthèse de la littérature publiée sur la région montre que la position structurale et l'origine du gisement demeurent des éléments de controverse. La présente étude a pour but de déterminer la position structurale de la Zone Aurifère Nord du gisement de Montauban.

Sept unités lithologiques ont été définies informellement à proximité du gisement. Les cinq premières reposent en ordre stratigraphique, ce sont de la base au sommet structural: 1- le gneiss mixte gris, 2 - le gneiss à quartz-biotite faiblement rubané, 3- le gneiss à quartz-biotite-grenat comprenant plusieurs membres calcareux, alumineux et magnésien ainsi que la minéralisation aurifère, 4 - le gneiss à quartz-biotite-séricite, 5- les métabasaltes. Les deux autres unités sont intrusives dans la séquence: 6- les dykes d'amphibolite, 7- les dykes de pegmatite.

La Zone Aurifère Nord semble conforme à cette stratigraphie. Elle est déformée par des plis d'entraînement d'amplitude variable, mais montrant toujours le même sens d'asymétrie. Comme la foliation est plissée, ces plis sont considérés appartenir è la déformation "D2", la déformation "Dl" étant responsable de la formation de la foliation. La déformation "D3", peu apparente, a comme effet majeur de disperser les axes de plis de la déformation "D2". Une déformation cassante tardive se traduit par des zones de cisaillement è rejet apparemment directionnel.

La déformation "D2" peut résulter d'une zone de cisaillement normale ou encore représenter les plis d'entraînement d'un synclinal déversé vers l'Ouest dont les métabasaltes occuperaient le coeur. Une cartographie utilisant la même statigraphie et portant une attention particulière au sens d'asymétrie des plis d'entraînement à l'Ouest des métabasaltes serait un moyen efficace de tester la seconde hypothèse.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:1987
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en sciences de la terre
Nombre de pages:77
ISBN:1412301556
Identifiant unique:10.1522/1437420
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Unité d'enseignement en sciences de la Terre
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Roy, Denis-W
Mots-clés:Or--Minerais--Québec (Province)--Notre-Dame-de-Montauban, Stratigraphie, 0R, GEOLOGIE, GISEMENT, LITHOLOGIE, MINE, MONTAUBAN, PETROLOGIE, SNRC-31I16, STRUCTURE, THESE
Déposé le:01 janv. 1987 12:34
Dernière modification:09 mai 2013 00:37
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630