LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Parcours de vie et parcours scolaire de garçons âgés de 18 ans et moins qui fréquentent un centre d'éducation des adultes

Carroz Faustine. (2012). Parcours de vie et parcours scolaire de garçons âgés de 18 ans et moins qui fréquentent un centre d'éducation des adultes. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
10MB

Résumé

Le phénomène du décrochage scolaire en Amérique du Nord, et notamment au Québec, est devenu une préoccupation importante aussi bien pour le milieu scolaire que pour le gouvernement et les parents, étant donné les coûts considérables qu'il engendre, tant pour les individus décrocheurs que pour l'ensemble de la société. Les nombreuses recherches réalisées sur le sujet démontrent d'ailleurs l'ampleur et les conséquences importantes associées à ce phénomène. Ce mémoire présente un aspect novateur de la problématique du décrochage scolaire en se penchant, plus spécifiquement, sur le vécu et le parcours scolaire antérieurs déjeunes de moins de 18 ans qui fréquentent un centre d'éducation des adultes (CEA), plus communément appelés "raccrocheurs". À ce jour, peu d'études se sont intéressées à la question du raccrochage scolaire. L'objectif général de la présente étude vise donc à dresser un portrait du parcours scolaire de ces jeunes qui, après avoir quitté l'école secondaire, du secteur jeune, ont décidé de reprendre leur cheminement en s'inscrivant dans un CEA. Pour ce faire, elle tente d'atteindre quatre objectifs spécifiques. Le premier vise à dresser un portrait du parcours scolaire des jeunes au primaire, au secondaire et au CEA. Le deuxième objectif tente de documenter l'image qu'ils ont pu avoir d'eux-mêmes tout au long de leur parcours scolaire. Le troisième cherche à identifier les facteurs personnels, scolaires, familiaux, sociaux et environnementaux qui ont marqué leur parcours scolaire au primaire et au secondaire. Enfin, le dernier objectif s'intéresse à leur vécu au sein du CEA. L'échantillon se compose de 14 garçons, âgés en moyenne de 17,5 ans, qui fréquentent un CEA du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils ont été recrutés par trois assistantes de recherche (dont, entre autres, l'auteure de ce mémoire) et les données ont été recueillies dans le cadre d'entrevues semi-dirigées portant sur leur situation personnelle, scolaire, familiale et sociale au primaire, au secondaire et au CEA, ainsi que sur leur image de soi tout au long de leur parcours scolaire.

Les résultats de l'étude, reposant sur l'approche systémique, démontrent, conformément aux autres recherches réalisées sur ce phénomène, que c'est la présence de nombreux facteurs de risque et les interactions entre ces derniers qui peuvent mener à la dégradation du parcours scolaire et, de ce fait, au décrochage scolaire. Parmi les éléments mentionnés par les participants, on retrouve des facteurs aussi bien sur les plans personnel, scolaire, familial et social. Ainsi, concernant les facteurs personnels ayant influencé le parcours scolaire des répondants, Ton retrouve l'apparition de problèmes de santé physique, de problèmes de comportement ainsi que de troubles d'apprentissage, notamment, l'hyperactivité. Les facteurs scolaires regroupent, quant à eux, les difficultés scolaires, les échecs répétés, les redoublements, la fréquentation de classes spéciales, le manque d'assiduité dans les travaux scolaires ainsi que la piètre qualité des relations que les jeunes entretenaient avec leurs enseignants. Puis, sur le plan des facteurs familiaux, les résultats évoquent le manque d'encadrement parental, le faible niveau de scolarité des parents, la présence de conflits conjugaux ou familiaux, la consommation de drogue ou d'alcool au sein de la famille ou encore le décès d'un membre de la famille. Enfin, en ce qui concerne les facteurs sociaux, les répondants évoquent de piètres relations avec leurs pairs, notamment le fait de participer à des bagarres ou d'embêter d'autres élèves, ou d'avoir été victimes d'intimidation, de harcèlement ou de moqueries. Les déménagements et les changements d'école représentent également des facteurs sociaux ayant pu influencer négativement le parcours scolaire de certains répondants. Par ailleurs, les résultats de cette étude démontrent que les jeunes avaient plutôt tendance, pour la grande majorité d'entre eux, à se percevoir de façon négative lorsqu'ils étaient au primaire et au secondaire, tandis que leur image d'eux-mêmes au CEA s'avère globalement positive. D'ailleurs, les répondants décrivent leur cheminement au sein d'un CEA comme étant beaucoup plus positif que dans les autres types d'école, et se perçoivent désormais comme des élèves plus matures et plus sérieux, qui ont pris conscience de l'importance d'obtenir un diplôme d'études secondaires (DES) pour s'assurer un avenir meilleur. Ainsi, le CEA, notamment par son enseignement individualisé, correspond mieux aux besoins de ces jeunes qui ne se sentaient pas à leur place au sein du système scolaire régulier. Ils se sentent intégrés dans l'établissement, aussi bien grâce aux enseignants, à la direction qu'aux autres élèves. Par conséquent, il semble que les jeunes s'investissent davantage dans leur processus de scolarité, et parviennent à vivre une expérience de réussite, souvent nouvelle pour eux, qui leur permet de reprendre confiance en eux et de se percevoir dorénavant de manière beaucoup plus positive.

Cette étude permet ainsi de mieux comprendre le phénomène du raccrochage scolaire en CEA, encore peu documenté à l'heure actuelle chez les jeunes de moins de 18 ans. Elle porte un regard nouveau sur ces jeunes qui fréquentent de plus en plus ce type d'établissement. Même si les résultats de la présente étude ne peuvent être généralisés à l'ensemble des garçons de moins de 18 ans qui fréquentent un CEA, en raison de son échantillon restreint, elle n'en apporte pas moins un éclairage nouveau et un pas dans l'avancement des connaissances québécoises sur ce sujet. Elle permet également de prendre conscience qu'une intervention est nécessaire, non seulement pour lutter contre la problématique du décrochage scolaire, mais aussi pour favoriser le retour aux études des jeunes qui ont décidé de quitter les bancs de l'école avant d'obtenir un diplôme de secondaire V.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2012
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:292
ISBN:9781412318808
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Maltais, Danielle
Pouliot, Ève
Mots-clés:Décrocheurs--Éducation, Dropouts--Education, Étudiants de l'éducation des adultes, Étudiants masculins, Adult education students, Male college students
Déposé le:08 juill. 2013 11:51
Dernière modification:20 mai 2016 15:45
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630