LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Trajectoires délinquantes des adolescents du Saguenay-Lac-Saint-Jean : le point de vue des jeunes

Racine Julie. (2010). Trajectoires délinquantes des adolescents du Saguenay-Lac-Saint-Jean : le point de vue des jeunes. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

Malgré les connaissances accumulées au fil des années, la délinquance juvénile prend encore aujourd'hui une place importante dans le système judiciaire canadien et engendre des coûts sociaux et économiques considérables. Peu d'études se sont penchées sur les conditions subjectives entourant l'adoption de comportements délinquants chez les adolescents. La présente étude vise donc à explorer les perceptions des adolescents à propos de leur propre conduite délinquante et du contexte dans lequel elle s'inscrit. Pour ce faire, elle tente de répondre à trois questions de recherche. La première question s'intéresse au point de vue des adolescents sur les motifs et facteurs personnels, familiaux et sociaux les ayant amenés à commettre des délits. La deuxième question de recherche porte sur le sens que le parcours délinquance prend dans la vie des adolescents. Enfin, la troisième question cherche à comprendre l'impact que peuvent avoir les sanctions pénales dans les trajectoires délinquantes des jeunes ainsi que la perception que les jeunes ont de l'efficacité des sanctions et des interventions qui en découlent. L'échantillon se compose de six garçons du Saguenay-Lac-Saint-Jean, âgés de 12 à 18 ans, ayant commis au moins deux délits criminels pour lesquels ils ont reçu au moins une sanction judiciaire. Ils ont été recrutés par l'entremise des organismes de justice alternative de cette région et les données ont été recueillies dans le cadre d'entrevues semi-dirigées portant sur leur situation personnelle, scolaire, familiale et sociale en général ainsi que sur leur vécu de la délinquance. La majorité des participants, âgés en moyenne de 16 ans au moment de l'entrevue, a commencé ses comportements délinquants ainsi que sa consommation de drogues autour de l'âge de 12 ans. Les résultats démontrent que les jeunes invoquent des motifs variés pour expliquer leurs délits dont, entre autres, le plaisir, la curiosité, le défi, le désir de posséder des biens ne pouvant être obtenus légalement, l'association à des pairs délinquants, le hasard ou encore l'abus d'alcool. Également, les jeunes associent leurs comportements à divers facteurs qui ont eu une influence sur leur conduite ou qui expliquent le contexte du passage à l'acte délinquant. Parmi ces facteurs mentionnés par les participants, on retrouve la frustration liée à une situation perçue comme négative, l'impulsivité, des relations familiales conflictuelles, une perception négative de la discipline parentale, la consommation de substances psychotropes, un sentiment d'injustice ou encore, un manque de jugement. Concernant les sanctions pénales imposées aux adolescents à la suite de leurs délits, trois types d'influence sont observés sur la trajectoire délinquante des participants. Les sanctions peuvent : 1) dissuader temporairement les jeunes de poursuivre leurs activités délinquantes; 2) provoquer les jeunes, ou encore; 3) n'avoir aucun effet sur la décision des jeunes de commettre ou non des délits. La perception du jeune, positive ou négative, relativement à la sanction semble influencer davantage sa réaction subséquente que la nature de la sanction. Quant au sens que donnent les jeunes à leurs comportements délinquants, ils les considèrent soit comme des erreurs qu'ils n'auraient pas dû commettre, soit comme des expériences de vie qu'il est préférable de faire pendant l'adolescence plutôt qu'à l'âge adulte en raison des conséquences plus graves qui y sont associées. Malgré tout, la plupart des participants ont retiré des enseignements de leurs parcours délinquants en raison des conséquences qu'ils ont vécues ou à travers les interventions des divers organismes d'aide aux jeunes contrevenants. Cette étude permet d'améliorer les connaissances quant à la perception et aux interprétations des jeunes relativement à leur conduite délinquante. Elle permet aux divers organismes oeuvrant auprès de cette clientèle d'ajuster leur pratique en tenant compte de la perspective des adolescents.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2010
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:205
ISBN:9781412316712
Identifiant unique:10.1522/030146822
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Criminologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Maltais, Danielle
Pouliot, Ève
Mots-clés:Jeunes délinquants--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean--Attitudes, Jeunes délinquants--Modification du comportement--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean, Juvenile delinquents--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean--Attitudes, Juvenile delinquents--Behavior modification--Québec (Province)--Saguenay-Lac-Saint-Jean
Déposé le:01 janv. 2010 12:34
Dernière modification:20 mai 2016 15:44
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630