LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les perceptions des intervenantes sociales du CSSS du Saguenay quant à l'implication parentale dans l'intervention en contexte de négligence

Boivin Mélanie. (2014). Les perceptions des intervenantes sociales du CSSS du Saguenay quant à l'implication parentale dans l'intervention en contexte de négligence. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

Le présent mémoire vise à recueillir les perceptions des intervenantes sociales oeuvrant dans les centres de santé et de services sociaux (CSSS) du Saguenay quant à l’implication parentale dans l’intervention en contexte de négligence. Plus spécifiquement, le mémoire se centre sur les quatre objectifs suivants : (a) décrire, à partir des points de vue des intervenantes, ce à quoi correspond l’implication parentale dans l’intervention en contexte de négligence; (b) décrire les forces que les intervenantes connaissent et utilisent afin de favoriser l’implication des parents dans l’intervention en contexte de négligence; (c) recueillir le point de vue des intervenantes sur les facteurs favorisant l’implication parentale ou lui faisant obstacle dans l’intervention en contexte de négligence et (d) repérer les perceptions des intervenantes en ce qui concerne les retombées positives et négatives des interventions basées sur l’implication des parents dans l’intervention en contexte de négligence. Afin de connaître le point de vue des intervenantes sociales travaillant dans les services de première ligne, une étude qualitative, de type exploratoire, a été réalisée dans les différents milieux de travail des répondantes. C’est ainsi que onze intervenantes ont été recrutées dans les différents CSSS du Saguenay afin de participer à des entrevues semi-structurées entre les mois d’avril et juillet 2011. S’inscrivant dans une approche centrée sur les forces, la présente étude a permis de décrire les forces que les intervenantes sociales attribuent à leurs clients et les façons dont elles utilisent ces forces afin d’impliquer leurs clients dans l’intervention. Les résultats de l’étude démontrent que les intervenantes interrogées éprouvent de la difficulté à donner une définition claire de l’implication parentale. Les intervenantes définissent plutôt l’implication parentale en distinguant les caractéristiques d’un parent impliqué dans le processus d’intervention ainsi que dans la relation parent-enfant. Par ailleurs, il nous est possible de constater que la majorité des répondantes s’inspirent de l’approche centrée sur les forces dans leurs pratiques d’intervention en contexte de négligence. Ainsi, les répondantes attribuent deux catégories de forces aux parents : les forces personnelles et les forces environnementales. Les forces personnelles des parents ont été définies en référence aux forces liées à la personnalité, à l’exercice de leur rôle parental ou à leur capacité d’être de « bons clients ». Qu’elles abordent des caractéristiques individuelles ou environnementales, les répondantes en parlent autant en termes de forces que de limites. D’autre part, notre étude a permis de mettre en lumière des retombées positives de l’implication parentale pour les parents, le jeune, le système familial ainsi que pour l’intervention. Elle a également permis de cibler des facteurs favorisant l’implication parentale et lui faisant obstacle, qui sont définis en trois catégories selon qu’ils appartiennent aux caractéristiques personnelles, familiales et environnementales des parents, à la pratique des intervenantes ainsi qu’au contexte et au soutien organisationnels. Il importe toutefois de noter que les résultats de notre étude ne peuvent être généralisés aux pratiques d’intervention en CSSS en raison de son échantillon limité. Par ailleurs, cette étude demeure pertinente pour la recherche. Bien que l’on connaisse les facteurs de risque et de protection associés à la problématique de la négligence, il est souhaitable que les facteurs favorisant l’implication des parents de même que les éléments à considérer dans l’intervention en contexte de négligence soient davantage étudiés. Des études visant à optimiser les stratégies d’intervention à utiliser dans un contexte de négligence permettent donc d’optimiser les pratiques et, ainsi, de réduire les répercussions négatives de la négligence sur les enfants.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2014
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:300
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Pouliot, Ève
Mots-clés:CSSS, implication parentale, intervenants sociaux, négligence, perception
Déposé le:16 oct. 2015 11:01
Dernière modification:20 mai 2016 15:46
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630