LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Opinion d’adolescents dysphasiques sur les comportements adoptés par leurs parents pour soutenir le développement de leur autodétermination

Tardif Suzie. (2016). Opinion d’adolescents dysphasiques sur les comportements adoptés par leurs parents pour soutenir le développement de leur autodétermination. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

Les difficultés académiques et sociales rencontrées par les adolescents dysphasiques sont inquiétantes (Durkin et Conti-Ramsden, 2007; Franc et Gérard, 2004). En effet, les problématiques qu’ils vivent peuvent nuire à leur réussite académique et mener au décrochage scolaire sans l’obtention d’un diplôme (Franc et Gérard, 2004). Elles dérangent également le développement de leur autodétermination, un facteur de protection du décrochage scolaire (Blanchard, Pelletier, Otis et Sharp, 2004), qui regroupe les habiletés et attitudes d’une personne lui permettant d’agir de manière autonome sans être influencée par les autres (Wehmeyer et Lachapelle, 2006). Les parents peuvent adopter des comportements qui soutiennent ou non ce développement. En plus de devoir être adapté aux caractéristiques et capacités individuelles de l’adolescent (Wehmeyer et Lachapelle, 2006), ce support doit toutefois être perçu positivement par celui qui en est témoin pour être qualifié d’efficace (Connell et Wellborn, 1991; Ryan et Grolnick, 1986; Steinberg et al., 1994). Or, on en sait peu sur les particularités de ce soutien parental auprès d’adolescents ayant une dysphasie et sur leur point de vue à cet égard. S’inspirant du cadre épistémologique interprétatif, cette recherche a permis de dresser un portrait des comportements adoptés par des parents pour soutenir le développement de l’autodétermination de leur adolescent dysphasique et de connaitre leur opinion sur les comportements cités. Au total, quatre adolescents dysphasiques et six parents ont participé à la recherche. Les adolescents ont d’abord été invités à remplir l’échelle d’autodétermination du Laboratoire de Recherche Interdépartementale en Déficience Intellectuelle (LARIDI) (Wehmeyer, Lachapelle, Boisvert, Leclerc et Morrissette, 2001) afin de déterminer leur niveau moyen d’autodétermination. Des entrevues individuelles semi-dirigées ont ensuite été réalisées avec eux et avec leurs parents afin de relever les comportements parentaux adoptés pour supporter l’autodétermination des adolescents rencontrés et l’opinion qu’ils en ont. Enfin, un journal de bord a été utilisé pour décrire, entre autres, la méthodologie déployée et les stratégies exploitées pour faciliter la compréhension et la participation des adolescents aux différentes étapes de la recherche (Boutin, 1997). La technique d’analyse inductive modérée (Savoie-Zajc, 2011) fut retenue afin de créer des catégories conceptualisantes des données recueillies (Blais et Martineau, 2006). Ces catégories sont basées sur l’ancrage théorique choisi, soit la théorie de l’autodétermination (Deci et Ryan, 1985) et sur les quatre caractéristiques définies par Wehmeyer et ses collaborateurs (2001) qui y sont liées : l’autonomie, l’autorégulation, l’empowerment psychologique et l’autoréalisation. Ainsi, de nombreux comportements parentaux adoptés pour supporter le développement de ces quatre caractéristiques ont pu être répertoriés. Par ailleurs, l’opinion des adolescents consultés sur ces comportements parentaux s’est révélée être favorable, ces derniers indiquant apprécier la majorité d’entre eux. Des tendances se dégagent de l’analyse des résultats et permettent d’établir deux principaux constats. D’une part, il appert que les parents supportent conjointement le développement des compétences langagières de leur adolescent et leur autodétermination. D’autre part, les résultats montrent que ces derniers accordent une importance particulière au développement de la confiance en soi et à la gestion de l’anxiété de leur adolescent, deux comportements associés à leur empowerment psychologique (Wehmeyer et al., 2001). Cette recherche a également permis de faire trois recommandations aux parents pour soutenir davantage le développement de l’autodétermination de leur adolescent. Afin de bonifier ce support, les résultats font ressortir l’importance pour les parents : 1) d’optimiser le développement de l’autonomie de leur adolescent; 2) d’établir des objectifs à court, moyen ou long terme avec lui et 3) de l’aider à connaitre ses faiblesses pour mieux les affronter.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:122
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Dumoulin, Catherine
Mots-clés:adolescence, autodétermination, dysphasie, persévérance scolaire, soutien parental
Déposé le:02 mars 2017 09:32
Dernière modification:03 mars 2017 02:15
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630