LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Le rôle du réseau de soutien social des jeunes placés sous protection de la jeunesse jusqu’à leur majorité dans leur autonomisation lors de leur transition vers la vie adulte du point de vue des familles d’accueil

Leclerc-Martel Dany. (2017). Le rôle du réseau de soutien social des jeunes placés sous protection de la jeunesse jusqu’à leur majorité dans leur autonomisation lors de leur transition vers la vie adulte du point de vue des familles d’accueil. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

L’émergence de la vie adulte est une période où le jeune adulte est confronté à des obstacles ainsi qu’à des changements se situant dans diverses sphères de sa vie, où ses compétences individuelles et relationnelles sont rudement mises à l’épreuve. À cette étape de transition, les jeunes issus du Système de Protection de la Jeunesse (SPJ) sont encore plus vulnérables que les autres en général en raison de leurs historiques de vie. Ne bénéficiant pas toujours d’un réseau de soutien social adéquat, ces jeunes sont rapidement confrontés aux responsabilités attribuables à la vie adulte, et ce, sans détenir l’autonomie nécessaire pour y faire face. Sachant que ces jeunes vivent plusieurs difficultés lors de cette période, une question se pose : quel impact peut avoir le réseau de soutien social des jeunes placés sous protection de la jeunesse jusqu’à leur majorité dans leur autonomisation lors de leur transition vers la vie adulte ? Dans une perspective de recherche qualitative de type exploratoire, onze familles d’accueil ou parents d’accueil en situation monoparentale ont été rencontrés. Lors de ces rencontres, des entretiens semi-dirigés d’une heure trente étaient réalisés afin de tenter de définir l’émergence de la vie adulte (ÉVA). Plus spécifiquement, la recherche s’est intéressée à leurs perceptions par rapport au rôle qu’elles jouent dans la préparation à la vie autonome des jeunes qu’elles hébergent jusqu’à la majorité. Leurs connaissances par rapport à la période de transition vers la vie adulte ainsi que leurs perceptions quant au rôle et à l’importance d’un réseau de soutien social adéquat lorsqu’émerge la vie adulte de ces jeunes ont été explorées. En effet, à la lumière des entretiens semi-dirigés réalisés, il appert que pour les participants, la capacité d’un jeune à prendre de bonnes décisions, à assumer ses responsabilités ainsi qu’à prendre soin de lui-même, constituent des éléments démontrant son degré d’autonomie. Se percevant comme étant des parents substituts aux parents biologiques, les répondants croient également qu’ils ont un rôle de prédilection dans la préparation à la vie autonome des jeunes qu’ils hébergent. Concernant l’ÉVA de ces derniers, l’étude a révélé que lorsqu’ils y sont confrontés dès l’âge de 18 ans sans avoir la présence d’un soutien adéquat, ces jeunes vivront difficilement cette transtion. En plus de ne pouvoir compter sur personne, ils vivront davantage de difficultés psychosociales en raison de leur déficit d’autonomie ainsi que de leur vulnérabilité occasionnés par un lourd passé. Inversement, avoir du soutien, des objectifs à atteindre, de la détermination, de la maturité et faire preuve de résilience semblent favoriser une transition réussie vers la vie adulte. La désynchronisation des parcours aux cours des dernières décennies a occasionné un allongement de la jeunesse. Pour les jeunes en général, la présence de soutien dans les différentes sphères de leur vie leur permet d’expérimenter et d’assimiler graduellement les responsabilités se rattachant à la vie adulte. Les jeunes hébergés n’ont malheureusement pas toujours cette chance et vivent souvent cette période en accéléré sans qu’ils le désirent. Aussi, s’attarder aux différents acteurs impliqués dans leur vie et s’intéresser aux différents rôles qu’ils peuvent jouer dans l’ÉVA de ces jeunes s’avère très pertinent. En ce sens, l’étude a permis d’acquérir de nouvelles connaissances sur le phénomène de la transition vers la vie adulte des jeunes issus du SPJ et hébergés en milieux substituts jusqu’à leur majorité, qui est encore peu documenté du point de vue des familles d’accueil.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:Mars 2017
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:152
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bizot, Dominic
Mots-clés:autonomie, famille d'accueil, jeunes hébergés jusqu'à la majorité, Protection de la jeunesse, soutien social, transition vers la vie adulte
Déposé le:16 mai 2017 08:39
Dernière modification:31 mai 2017 21:12
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630