LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Les affects de crise conjugale : recherche exploratoire et comparative à partir de la grille de codification des affects de Forest élaborée dans le contexte de crise de rupture

Vaillancourt Sylvie. (2006). Les affects de crise conjugale : recherche exploratoire et comparative à partir de la grille de codification des affects de Forest élaborée dans le contexte de crise de rupture. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi..

[img]
Prévisualisation
PDF
2MB

Résumé

La présente recherche porte sur la crise conjugale et s'appuie en partie sur une précédente recherche réalisée par Murielle Forest en 1988, portant sur la différenciation des affects vécus lors d'une crise personnelle provoquée par une séparation ou un divorce. À la lumière de la grille de codification des principaux affects qu'elle avait élaborée après une rigoureuse recension des écrits portant sur la crise personnelle, nous avons voulu vérifier si nous retrouverions dans le même ordre d'importance ces affects, mais cette fois-ci pour des individus en contexte de crise conjugale. La littérature portant sur le sujet est immense et cherche de plus en plus à se rapprocher du contexte clinique auquel on reproche souvent de manquer de rigueur scientifique. C'est donc dans cette perspective que s'inscrit cette recherche de nature exploratoire. De plus, comme la dimension émotionnelle tend à regagner du terrain là où les approches behaviorales et cognitives semblaient s'être solidement installées dans nos divers milieux d'intervention psychosociale, nous avons fait le choix de nous attarder sur cette dimension. Aussi ne sera-t-il pas surprenant de retrouver comme cadre théorique, et en toile de fond, la théorie de l'attachement liée entre autres, comme l'avait également soutenu Forest, à l'anxiété sous-jacente à la perte de sécurité. Notre recherche est basée sur des entrevues semi structurées réalisées auprès de 11 couples en crise conjugale. Le contenu de chacune de ces entrevues a fait l'objet d'une analyse quantitative et qualitative à partir de la grille de codification des affects de Forest. Les analyses de contenu ont confirmé la prédominance de chacun des cinq niveaux de pertes auxquels se rattachent les affects sous-jacents en question, et n'ont pas permis d'identifier d'autres affects que ceux qui avaient été définis au départ. Par contre, à la lumière de notre recherche, l'ordre d'importance des principaux affects a été légèrement modifié et s'inscrit selon le classement suivant : 1) l'agressivité, 2) la désillusion, 3) l'injustice, 4) l'impuissance, 5) la peur et 6) la dévalorisation, ces deux derniers affects se retrouvant plus loin derrière mais pratiquement nez à nez, comparativement à : 1) l'impuissance, 2) l'agressivité, 3) l'injustice, 4) la désillusion 5) la peur et 6) la dévalorisation, ces deux derniers affects s'étant cependant exprimés de façon plus marquée chez les sujets rencontrés par Forest. Par ailleurs, au terme de notre analyse, nous avons constaté que l'affect d'impuissance s'est avéré plus élevé chez le couples qui ont poursuivi la thérapie ou qui sont demeurés ensemble, comparativement aux couples qui se sont séparés en cours de thérapie. De même, l'affect d'agressivité est apparu également plus élevé chez les partenaires qui ont rompu. Finalement, un autre fait particulier est ressorti, à savoir : une dominante majeure, soit presque le double d'occurrences d'affects vécus par les femmes, comparativement aux hommes, à l'exception de l'affect d'isolement qui se retrouve inversement doublé chez les hommes. Au terme de cette recherche, l'approche de la différenciation des affects nous est donc apparue tout aussi pertinente pour cerner la dimension subjective utile à accompagner des individus en crise conjugale, qu'elle pouvait l'être dans le contexte d'une crise de rupture. Elle confirme également d'autres recherches récemment publiées et qui faisaient ressortir le jeu des affects lors de difficultés conjugales liées à des patterns nocifs dans une relation amoureuse qui veut s'inscrire dans la continuité. Par contre, il nous est apparu un peu difficile d'analyser le contenu des affects de façon aussi approfondie, c'est-à-dire par le biais des analyses de verbatim, pour le thérapeute confronté aux nombreuses demandes ayant cours dans nos divers services d'intervention psychosociale.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2006
Lieu de publication:Hull
Programme d'étude:Maîtrise en travail social
Nombre de pages:131
ISBN:1412313155
Identifiant unique:10.1522/24607554
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Bélanger, Mario
Mots-clés:Conflits conjugaux--Aspect psychologique, Marital conflict--Psychological aspects, CONJUGAL, PROBLEME, EFFET, CRISE, CONFLIT, THESE
Déposé le:01 janv. 2006 12:34
Dernière modification:20 sept. 2011 15:38
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630