LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Étude des facteurs de l'abandon scolaire au niveau primaire au Cambodge

Yin Chansophat. (2005). Étude des facteurs de l'abandon scolaire au niveau primaire au Cambodge. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
4MB

Résumé

Plus que jamais, le problème de l'abandon scolaire est une préoccupation partagée par l'ensemble de la population du Cambodge. Selon les statistiques et les indicateurs de l'éducation du ministère de l'Éducation de la Jeunesse et des Sports (2001), 12% des jeunes enfants cambodgiens dans l'ensemble du pays, ont abandonné leurs études au niveau primaire. Ce problème se traduit par le nombre considérable d'enfants qui, pour une raison ou pour une autre, ne réussissent pas à acquérir l'ensemble des compétences enseignées au cours du cycle primaire.

Dans notre recherche, nous nous sommes intéressés de façon spécifique à décrire les principales causes pouvant provoquer l'abandon des études chez les jeunes enfants cambodgiens au cycle primaire. Pour tenter d'y répondre, nous avions pour but de tracer les facteurs familiaux, socioéconomiques et les difficultés scolaires, en particulier la pauvreté, qui semblent influencer l'abandon scolaire de ces jeunes au Cambodge.

L'enquête auprès de jeunes cambodgiens qui ont abandonné leurs études à l'école primaire, a été réalisée grâce à l'aide de questionnaires quantitatifs afin d'identifier les principales causes contribuant à cheminer vers l'abandon des études. La collecte des données ou l'application de ces questionnaires a eu lieu au cours des mois de mai à août 2004, nous avons interrogé 104 répondants choisis au hasard qui ont abandonné leurs études primaires, dont 55 filles et 49 garçons, 74 jeunes enfants de zone rurale et 30 jeunes enfants de zone urbaine. L'âge moyen des répondants se situe entre 6 à 14 ans et plus. L'analyse des données recueillies traitait de certains facteurs associés aux enfants pauvres cambodgiens prédestinés à la non scolarisation. En 2000, le rapport sur la stratégie de réduction de la pauvreté du Gouvernement du Cambodge affirmait que la population cambodgienne vivait sous le seuil de la pauvreté : 90,5% habitent les régions rurales, 7,2% habitent les régions urbaines et 2,3% habitent la capitale de Phnom Penh. Les résultats de notre étude démontrent aussi que 93,12% des enfants sont plutôt pauvres parce que le revenu familial de ces jeunes tourne autour de 30 à 150 dollars américains par mois, ce qui est considéré comme revenu faible par rapport au niveau de vie au Cambodge. Ainsi, vivre dans un contexte de la pauvreté est sans contredit un facteur important de l'abandon scolaire. Parmi les principales causes ayant retenu notre attention, constatons le problème familial, le statut socioéconomique, le milieu où vivent les enfants, les difficultés scolaires et le redoublement scolaire. Chacune de ces mauvaises situations peut devenir une cause majeure de l'abandon des études.

Selon cette étude, en effet, les redoublements sont fréquents à l'école primaire, en particulier dans les petites classes. Sur la base de nos données, nous estimons que le taux de redoublement est de 15,38% en première année d'études et de 22,11% en sixième année. De manière générale, toutefois, le redoublement scolaire tend à être répandu en première et en dernière année du cycle primaire cambodgien. Ce redoublement scolaire désastreux entraîne le découragement et le manque de motivation et, pour plusieurs jeunes enfants, c'est un point tout à fait déterminant quant à la décision d'abandonner l'école à partir du niveau primaire.

Nous souhaitons parvenir à fixer des cibles réalistes en ce qui concerne la réduction des taux de redoublement et d'abandon des études primaires au Cambodge. La production de certains résultats consistera à redéfinir le rôle du Gouvernement du Cambodge et le rôle des parents pour encourager les communautés à participer davantage à la vie scolaire. Le Gouvernement ne doit pas se limiter à contribuer au financement de l'éducation. Les parents doivent prendre part aux décisions concrètes aux côtés des enseignants et du chef d'établissement. Les parents seront beaucoup plus enclins à inscrire leurs enfants à l'école, à les inciter à ne pas la quitter et à soutenir une association de parents d'élèves si on élargit leur rôle. Ils ont leur mot à dire sur les services éducatifs offerts à leurs enfants et doivent être associés aux mécanismes communautaires de l'école.

L'éducation est vraiment la base de la connaissance humaine et on doit la donner aux enfants et à toutes les personnes, pour qu'ils aient accès à tous les moyens disponibles. C'est en donnant une éducation aux enfants d'aujourd'hui qu'on apprendra aux générations futures à maîtriser leur destinée.

Il faut offrir une prise en charge adaptée aux enfants ayant quitté l'école, enfants parmi les plus pauvres et les plus vulnérables et les mener vers une vie d'adulte responsable dans le respect et la promotion des traditions culturelles et des valeurs khmères.

« La nation est constituée de familles et c'est parmi les enfants qu'elle recrute ses chefs. »

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2005
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:147
ISBN:141231237X
Identifiant unique:10.1522/24057635
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Orientation, information scolaire et professionnelle
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Mounivongs, Khamlay
Pucella, Pasquale
Mots-clés:Abandon des études--Cambodge, Enfants--Enseignement primaire--Enquêtes, Dropouts--Cambodge, Children--Education (Elementary)--Investigation, THESE, REFORME, ENSEIGNEMENT, CAMBODGE, GESTION, EDUCATION, PAUVRETE, ORGANISATION, EGALITE, ABANDON, RESSOURCES, DEPERDITION, FACTEUR, SOCIO-ECONOMIQUE, FAMILIAL, SCOLAIRE
Déposé le:01 janv. 2005 12:34
Dernière modification:03 juin 2011 13:03
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630