LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Trois nouvelles délirantes : écrire le signifiant manquant de la psychose,

Blackburn Marie-Claude. (2002). Trois nouvelles délirantes : écrire le signifiant manquant de la psychose,. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
5MB

Résumé

On entend souvent parler de psychose d'un point de vue strictement médical. Pour la psychiatrie, c'est une maladie mentale reconnaissable à certains symptômes et à la façon dont ceux-ci affectent le comportement humain. On dit qu'il y a déséquilibre chimique dans la région du cerveau. On soigne à grandes doses de médicaments.

On entend moins souvent parler de psychose d'un point de vue strictement psychanalytique. Pour les scientifiques, les études soigneusement menées par Freud ou Lacan importent peu. On dit que c'est là de la parapsychologie. Qu'on ne guérit pas un délirant seulement par la cure.

Le mémoire que vous avez devant vous n'est pas un plaidoyer en faveur de la psychanalyse. Pas plus qu'il n'est un réquisitoire contre la médecine traditionnelle. C'est une approche de la psychose, non pas nouvelle, mais différente. Une approche par la création.

Vous ferez la connaissance de trois héros psychotiques. Emile, qui travaille comme un fou. Louis, une folle. Et Polo, fou des courriels. De véritables délirants. Qui agissent, parlent et pensent comme des délirants.

Pour créer de tels personnages, il a cependant fallu l'aide d'une théorie. Nous avons choisi de travailler avec la psychanalyse. Avec Freud et le fondement sexuel de la psychose. Avec Lacan aussi et son approche linguistique. Après tout, si le texte littéraire s'ouvre à l'investigation psychanalytique, le contraire est également possible : se servir des principes de l'analyse pour écrire une oeuvre.

Le délire n'est pas simple à comprendre. Tous les livres consultés, ceux présentant les concepts comme ceux faisant la démonstration de cas, ont permis d'apporter quelques réponses aux « comment » et aux « pourquoi » de la construction du système délirant. Mais c'est véritablement par l'écriture « d'histoires de fous » que nous avons réalisé que la psychose n'est pas le désordre que l'on croit, mais bien une réelle organisation, une structure étonnante qui se cache derrière une apparente démence.

Les mythes ont la vie longue et facile. La médecine d'aujourd'hui, tout autant que la psychanalyse d'hier, en ont fait tomber plusieurs. Nous aussi avions au départ certaines fausses croyances. Mais ce fut un réel plaisir de les démystifier.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2002
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en études littéraires
Nombre de pages:211
ISBN:1412309905
Identifiant unique:10.1522/13856159
Sujets:Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Études littéraires
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Psychologie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Unité d'enseignement en lettres
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Belle-Isle, Francine
Mots-clés:Création littéraire, Psychanalyse et littérature, Maladies mentales dans la littérature, Psychoses, Nouvelles québécoises--21e siècle, DELIRE, ECRITURE, EROTOMANIE, JALOUSIE, PARANOIA, PERSECUTION, PSYCHANALYSE, PSYCHOSE, THESE
Déposé le:01 janv. 2002 12:34
Dernière modification:01 mai 2013 22:19
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630