LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Facteurs de contrôle et organisation des filons aurifères orogéniques du gisement de Goldex, Val-d’Or, Québec

Munger Alexandre. (2019). Facteurs de contrôle et organisation des filons aurifères orogéniques du gisement de Goldex, Val-d’Or, Québec. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
23MB

Résumé

Le gisement de Goldex, situé à 4 km à l’ouest du centre-ville de Val-d’Or, est la propriété des mines Agnico-Eagle. La compagnie a été impliquée sur le projet à partir de 1972 et maintenant possède le gisement à 100 % depuis 1996. La compagnie a débuté la production du gisement en 2008 et est, au moment du dépôt de ce mémoire, toujours en exploitation. Le gisement est encaissé dans une intrusion dioritique syntectonique (2682 Ma) allongée (filon-couche), située à l’intérieur de la zone de déformation de Marbénite-Norbénite. Cette zone de cisaillement recoupe un ensemble de roches volcaniques mafiques et ultramafiques faisant partie de la section orientale de la Formation de Jacola dans la zone volcanique sud de la Sous-province de l’Abitibi, et marque la transition avec la Formation de Val-d’Or au sud. Les altérations hydrothermales sont subdivisées en deux types : proximale et distale. L’altération proximale est une bordure d’altération visible de teinte rose-saumon habituellement distribuée de manière asymétrique dans les épontes directes des veines aurifères et leur épaisseur ne dépasse généralement jamais de plus 10 cm de la veine. Cette altération est marquée par la destruction des minéraux ferromagnésiens ainsi que des minéraux hydratés (séricite, épidote) et s’accompagnée d’une carbonatation intense et d’un ajout de soufre (pyrite, gypse). Elle est le résultat direct du métasomatisme avec une contribution en bore qui entraine la cristallisation de la tourmaline, composante principale des veines avec le quartz. L’altération distale est systématiquement distribuée de part et d’autre des veines aurifères et son étendu varie de dimension décimétrique à plurimétrique. Cette zone d’altération est plutôt marquée par une chloritisation et une carbonatation faible à moyenne avec une forte saussuritisation des plagioclases. La minéralisation se caractérise par un réseau filonien qui présente une organisation variable en fonction de la profondeur. Les veines sont composées principalement de tourmaline, de quartz, de pyrite et de scheelite. Au point de vue morphologique, le système filonien se présente principalement sous la forme d’un réseau interconnecté de veines et veinules en feuillets et en stockwerk, variable en densité et en attitude. Plusieurs familles de veines sont reconnues : 1) subverticales, 2) subhorizontales, et 3) stockwerk et brèches de tourmaline, et se concentrent au sein de zones spécifiques dans la diorite. En effet, la densité des familles de veines et leur organisation varient selon la profondeur dans le gisement. Ainsi, on observe une dominance de veines d’extension subhorizontale à dominance de quartz, au sommet du gisement, à un système de veines de tourmaline organisées en deux principales familles au centre puis vers un stockwerk avec des brèches de tourmaline plus en profondeur. De plus, à l’échelle verticale, des variations de densité de veines ainsi qu’une diminution de l’étendue de l’altération distale sont également observées dans le gisement. Malgré toutes ces variations, il a été démontré que, peu importe la densité de veine, la teneur aurifère restait stable pourvu qu’il ait plus de 2 % de volume de veines sur une unité de longueur. À grande échelle, le système filonien est contenu à l’intérieur d’enveloppes ou de zones spécifiques au sein du corps intrusif qui semblent toujours être associées à la partie la plus large de la diorite. Une zone étroite de mylonite (Mylonite de Goldex) d’épaisseur décamétrique recoupe le gisement en son centre. La trajectoire tridimensionnelle de la mylonite par rapport au plan idéalisé de la diorite produit une ligne d’intersection qui correspond au vecteur minéralisé principal, défini par les zones minéralisées de part et d’autre de la mylonite. Le rôle de cette structure mylonitique comme conduit dans le processus de minéralisation est envisagé.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en géologie et génie géologique
Nombre de pages:249
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences naturelles et génie > Génie > Génie minier et génie géologique
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Sciences de la terre (géologie, géographie)
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Unité d'enseignement en sciences de la Terre
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Daigneault, Réal
Gaboury, Damien
Mots-clés:géochimie, gisement aurifère, Goldex, minéralisation, modélisation 3D, système de veines, filons aurifères
Déposé le:12 sept. 2019 15:24
Dernière modification:13 sept. 2019 01:21
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630