LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

SelfOrama : photo-journal de captations immersives

Aubé Érika. (2019). SelfOrama : photo-journal de captations immersives. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
8MB

Résumé

Mon projet: le SelfOrama, se présente sous la forme d’une mosaïque d’autoportraits immersifs explorant le potentiel expressif de l’usage des nouvelles technologies de photographie 360°. En revisitant les techniques de prise d’autoportrait et d’égoportrait, je propose, afin de mieux comprendre l’univers des prises de vues immersives, une exposition de mes captations. Aussi, en utilisant ce procédé photographique d’autoreprésentation 360°, j’expérimente ce nouveau type d’image de soi visant à favoriser une continuité entre ma pratique de photographe numérique et la mise en scène de chacun des égoportraits immersifs, ce qui constitue la mosaïque du SelfOrama. L’idée est de cumuler des moments captés ici et là sur la route, sous forme de photo-journal pour archiver et sélectionner les photosphères les plus significatives selon les circonstances particulières et les lieux visités. La période de captation a été réalisée sur une année. Le traitement des données servant à appuyer la terminologie proposée se présente sous la forme d’une constellation de moments captés ici et là sur quatre saisons lors de mes déplacements à travers le Canada. Une sélection a été faite après un processus de choix artistique et de traitement des égoportraits en 360° pour créer une présentation publique du SelfOrama : photo-journal de moments immersifs. Qu’est-ce qu’un égoportrait en contexte immersif ? Telle est la question posée de manière concrète et pratique par le projet de création. L’autoportrait est toujours accompagné de son contexte, qu’il s’agisse d’un environnement naturel ou urbain. Les prises de vue proposées dans ce projet mettent en avant-scène la beauté des paysages, tout en plaçant la photographe au centre de son environnement. Au travers de la lentille 360°, ce projet présente une série d’espaces et de lieux, que ce soit à Vancouver, à Montréal ou au coeur des Laurentides. Mon exploration vise à mieux cadrer l’expérience des photosphères et faire découvrir cette nouvelle manière de photographier et de représenter le monde. Tel un récit de voyage, c’est par ce photo-journal que j’entends archiver ces moments importants de recherche-création.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2019
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en art
Nombre de pages:105
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Arts visuels et médiatiques
Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Sociologie de l'art
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Communication
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Programmes d'études de cycles supérieurs en arts
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Melançon, Benoît
Mercier, Dominic
Mots-clés:autoportrait, identité numérique, petite planète, photographie, photosphère, selfie immersif
Déposé le:16 juill. 2020 08:27
Dernière modification:16 juill. 2020 15:22
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630