LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Jeunes femmes de la rue et féminités marginalisées. Que nous révèlent les récits des principales intéressées ?

Flynn Catherine, Cribb Mélissa et Damant Dominique. (2018). Jeunes femmes de la rue et féminités marginalisées. Que nous révèlent les récits des principales intéressées ? Revue Jeunes et société, 3, (1), p. 98-113.

[img]
Prévisualisation
PDF
207kB

Résumé

Les travaux menés auprès de jeunes femmes en situation d’itinérance s’articulent souvent autour de la notion de risque. S’ils présentent la rue comme un milieu dangereux pour les jeunes femmes, notamment en raison des risques de subir une ou plusieurs agressions à caractère sexuel, ils contribuent également à présenter ces jeunes femmes comme une population délinquante, voire criminelle. Lorsqu’elle est étudiée à l’aide d’une méthodologie qualitative axée sur la parole de ces femmes, et analysée dans une perspective féministe, l’expérience des jeunes femmes en situation d’itinérance nous renseigne sur la façon dont leurs attitudes et comportements peuvent être compris à travers une matrice traversée par des rapports de pouvoir liés au genre et à l’âge. Cet article présente une analyse féministe intersectionnelle du « traitement » subi par les jeunes femmes de la rue à travers les différentes institutions qu'elles ont côtoyées entre 15 et 25 ans, lorsqu’elles ont adopté une conduite en tension avec celle associée aux stéréotypes sexistes de féminité. Cette analyse repose sur les récits des participantes tels que colligés dans le cadre d’une recherche-action participative réalisée entre le printemps 2013 et l’été 2014 avec sept jeunes femmes en processus de sortie de rue de la région de Québec. Cette étude avait pour objectif de documenter les violences structurelles expérimentées par celles-ci, de même que leurs stratégies pour y faire face.

Research on young women experiencing homelessness often centres on the concept of risk. While identifying the street as a dangerous context for young women, especially in light of their vulnerability to sexual assault, studies also tend to portray street-involved youth as delinquents, even criminals. When studied from a feminist perspective using a qualitative methodology based on women’s own words, the experiences of homeless youth can provide insight into how their attitudes and behaviours relate to a matrix of power relations defined by age and gender. This article provides a feminist analysis of the “treatment” undergone by street-involved young women whose behaviour transgressed sexist feminine stereotypes, treatment provided by various institutions the women dealt with during the transition to adulthood. The analysis is based on the results of a participatory action research project conducted between spring 2013 and summer 2014 with seven street-involved young women in the Quebec City region. The study aimed to document the structural violence experienced by these women, as well as their strategies for dealing with it.

Type de document:Article publié dans une revue avec comité d'évaluation
Volume:3
Numéro:1
Pages:p. 98-113
Version évaluée par les pairs:Oui
Date:2018
Sujets:Sciences sociales et humaines
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Études féministes
Sciences sociales et humaines > Sciences sociales > Service social et travail social
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences humaines > Unité d'enseignement en travail social
Mots-clés:jeunes femmes, itinérance, violence, contrôle social, féminité, women, homelessness, violence, social control, femininity
Déposé le:03 mars 2021 20:11
Dernière modification:03 mars 2021 20:11
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630