LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

La question de la connaissance littéraire : enjeux et perspectives

Gauthier Julie. (2021). La question de la connaissance littéraire : enjeux et perspectives. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
793kB

Résumé

Ce mémoire de maîtrise cherche à caractériser la connaissance littéraire et à déterminer de quelles façons cette connaissance peut influencer notre monde et nos actions. Puisqu’elle est bien souvent un discours de fiction, la littérature ne peut produire des connaissances au même titre que les sciences naturelles ou les sciences sociales. La conception de la connaissance littéraire que nous proposons dans ce mémoire tient compte du rapport particulier qu’entretient la littérature à ce que nous avons tendance à considérer comme « la vérité ». Le premier chapitre expose le cadre épistémique et théorique qui sous-tend l’ensemble de nos réflexions. Nous avons choisi un cadre constructiviste selon lequel les différents discours de connaissance sont construits dans et par notre langage. Nous nous référons essentiellement aux travaux du deuxième Wittgenstein pour définir une théorie de la connaissance générale qui peut s’appliquer à tous les discours de connaissance, y compris la littérature, et qui s’inscrit dans l’épistémologie constructiviste que nous privilégions. Le deuxième chapitre se divise en deux parties. D’abord, nous appliquons la théorie de la connaissance établie au premier chapitre à la littérature. Nous en venons à définir la connaissance littéraire comme une connaissance implicite, qui n’est pas dite mais plutôt montrée d’une certaine façon. Nous terminerons cette partie par l’analyse poétique de deux romans : Supplément à la vie de Barbara Loden (2012), de Nathalie Léger et Réparer les vivants (2014), de Maylis de Kerangal. Ensuite, dans la seconde moitié du deuxième chapitre, nous présenterons de quelle façon la connaissance littéraire peut être assimilée grâce à la triple mimèsis exposée dans le premier tome de Temps et récit (1983) de Paul Ricoeur. Le troisième chapitre présente de quelle manière la connaissance littéraire peut non seulement être assimilée mais aussi avoir un impact sur nos formes de vie. Nous croyons que la connaissance littéraire est au coeur même de la possibilité de réappropriation subversive de termes qui ont acquis, par la force de l’habitude, un pouvoir de réification et de violence. Finalement, ce mémoire se veut une défense de la littérature, non seulement en tant qu’art mais aussi comme discours qui nous permet, d’une certaine façon, de connaître et de comprendre notre monde et d’y agir librement.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2021
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en lettres
Nombre de pages:124
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Littérature
Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Études littéraires
Sciences sociales et humaines > Sciences humaines > Philosophie
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts, des lettres et du langage > Unité d'enseignement en lettres
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Xanthos, Nicolas
Mots-clés:épistémologie, littérature, philosophie, philosophie du langage
Déposé le:17 mars 2021 10:04
Dernière modification:17 mars 2021 19:19
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630