LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Changement de la mineralogie des sulfures, des mineraux du groupe platine et des textures avec le degree d'alteration des zones Roby, Twilight and High-grade du Complexe du Lac-des-îles (Ontario, Canada)

Ngue Djon Moise Lionnel. (2010). Changement de la mineralogie des sulfures, des mineraux du groupe platine et des textures avec le degree d'alteration des zones Roby, Twilight and High-grade du Complexe du Lac-des-îles (Ontario, Canada). Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img]
Prévisualisation
PDF
3MB

Résumé

Les assemblages de sulfures de métaux de base (SMB) en relation avec les assemblages de minéraux silicates ont été analysés dans les roches frais et altérés des zones minéralisées Twilight, Roby et High-grade du Complexe du Lac des îles. Ce travail a été initiée dans le but de déterminer s'il y'avait une relation étroite entre la minéralogie, la texture des minéraux sulfurés et l'altération des minéraux silicates. En addition, l'analyse in-situ des éléments chalcophiles dans les SMB combiné au calcul de masse balance et l'étude des minéraux du groupe du platine (MGP) ont été effectué dans le but de déterminer les phases qui contrôlent les éléments du groupe du platine (EGP) et de percevoir comment cela varie avec le changement des assemblages sulfures. L'analyse d'images montre qu'il y'a trois assemblages de SMB : l'assemblage pyrrhotite (Po)-pentlandite (Pn)-chalcopyrite (Cep) ± pyrite (Py) qui est present dans les gabbronorites, l'assemblage pentlandite-chalcopyrite-pyrite et l'assemblage pyrite- chalcopyrite-millerite (Mil) qui sont présents dans les métagabbronorites et dans les chlorite-actinote schists. Ces assemblages de sulfures coexistent avec les Ca-amphiboles et les plagioclases qui s'équilibrent successivement entre 856 et 622°C dans les gabbronorites, 713 et 450 °C dans les métagabbronorites et entre 655 et 417 °C dans les chlorite-actinote schists. Le changement des assemblages de sulfures de haute températures à celles de basses températures semblent être du à la perte du Fe contenu dans les sulfures. Nous avons trouvé que dans l'assemblage Po-Pn-Ccp±Py la majorité de Os, Ir, Ru (IPGE) et Rh sont concentré dans la Po et la Pn. La Po contrôle 20% de Pd et le reste de Pd contrôlé par les MGP comme Pd-Te qui est habituellement associé aux SMB. Le platine a été trouvé principalement comme Pt-As associé aux SMB. Dans l'assemblage Pn-Ccp-Py la majorité des IPGE sont présent dans la Pn et 30% de Pd est présent dans la Pn, avec la balance trouvé dans les MGP associés aux SMB. Dans l'assemblage Ccp-Py-Mil les IPGE et Pt sont principalement présents dans la Py et la Mil. Cependant la majorité de Pd est présent dans la MGP tel que Pd bismuthotelluride, (Pd-Bi-Te) Pd antimonide (Pd-Sb), Pd arsenide (Pd-As), Pd sulfide (Pd-S) et Pd telluride (Pd-Te) qui ne sont pas associés aux SMB. La distribution des assemblages minéraux suggère que la minéralogie des SMB n'évolue pas directement avec l'altération des minéraux silicates. Cependant leurs textures sont équilibre dans les roches non altérées contrairement dans les roches altérées mettant en évidence l'altération hydrothermale. Parmi les processus qui sont survenu durant de cette activité on inclus éventuellement la mobilisation du Fe des phases sulfurées. Ce dernier est responsable successivement de la transformation de la pyrrhotite et pentlandite en pyrite et millerite. La présence des IPGE dans la Py xénomorphe implique qu'elle provient de l'altération de la Po et de la Pn magmatique. Par ailleurs, le Pd présent dans les gabbronorites a été concentré par le liquide sulfuré qui a cristallisé la solution solide monosulfuré (MSS). Ce dernier a exsolvé la Pn et la Po et le Pd s'est concentré dans la Pn. Les minéraux de Pd-Te trouvés au sein des sulfures magmatiques ont soit exsolvé des sulfures ou cristallisé directement du liquide sulfuré. Dans les chlorite-actinote schists, le Pd est présent sous forme de plusieurs variétés de MGP qui ne sont pas associés aux sulfures. On suggère que cet enrichissement s'est produit pendant la percolation des fluides à basse température (~ 450°C). Ce fluide déduit comme être riche en Pd, As, Sb et Bi s'est potentiellement introduit dans la zone de cisaillement qui maintenant correspond à la High-grade Zone et a précipité le Pd sous forme de Pd-Bi-Te, Pd-Sb, Pd-As, Pd-S and Pd-Te.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2010
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en sciences de la terre
Nombre de pages:87
ISBN:9781412317108
Identifiant unique:10.1522/030166454
Sujets:Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Sciences de la terre (géologie, géographie)
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Unité d'enseignement en sciences de la Terre
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Barnes, Sarah-Jane
Déposé le:01 janv. 2010 12:34
Dernière modification:01 mai 2013 22:16
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630