LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

L’industrie minière et le développement durable : une perspective internationale francophone

Rouleau Alain et Gasquet Dominique. (2017). L’industrie minière et le développement durable : une perspective internationale francophone. Université du Québec à Chicoutimi, Centre d'étude sur les ressources minérales, Organisation internationale de la francophonie, Institut de la francophonie pour le développement durable.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
19MB

Résumé

L’idée de cet ouvrage émane du colloque L’industrie minière et le développement durable : une perspective internationale francophone, tenu lors du congrès Québec Mines de novembre 2014. Ce colloque a été parrainé par le Centre Jacques Cartier, qui s’est associé pour l’occasion au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, lequel organise le congrès annuel Québec Mines. Il a été tenu à Québec et faisait suite à un premier colloque sur un thème similaire (Exploitations minières passées et présentes : Impacts sur l’environnement et la société) qui a eu lieu à Chambéry en France en novembre 2013, également dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier. À la suite du colloque de Chambéry, Rossi et Gasquet (2014) ont rassemblé 11 articles sur les problématiques de l’après-mine. L’exploitation de ressources minérales non renouvelables dans une perspective de développement durable peut s’apparenter à la quadrature du cercle. Cependant, l’utilisation de minéraux et de métaux constitue une condition essentielle à l’évolution de l’humanité et au développement des civilisations, depuis les outils en silex jusqu’aux appareils électroniques les plus sophistiqués. Les ressources minières sont essentiellement non renouvelables, car la constitution des gisements se produit sur une durée de milliers ou de millions d’années, évidemment bien supérieure à celle de l’extraction par l’homme du minerai d’un gisement (Goffé 2013). De plus, la transition vers des sources d’énergie renouvelables, qui devrait devenir une réalité dans les prochaines décennies, est un facteur qui poussera à la hausse la consommation de ressources minières. En effet, cette transition va nécessiter des quantités de ressources minérales encore plus importantes que celles requises pour l’utilisation des hydrocarbures comme source d’énergie (Vidal et al. 2013). Les métaux et les minéraux qui devront être extraits seront alors plus nombreux et plus variés. La quantité de ressources minérales disponibles demeure importante de façon générale, mais les gisements à exploiter auront des teneurs de plus en plus faibles et le minerai sera de plus en plus difficile à raffiner. Cette augmentation de l’extraction de ressources minérales est accélérée davantage par le désir bien légitime de plusieurs nations d’atteindre le niveau de consommation de biens, de services et d’énergie des pays développés. Il faudra consommer des quantités plus importantes d’énergie pour extraire et raffiner le minerai, ce qui est susceptible d’accroître les impacts de cette industrie sur l’environnement. Il en résulte que les coûts économiques et environnementaux de l’extraction des ressources minérales sont appelés à devenir de plus en plus élevés (Mousseau 2012, Jébrak 2015). Les pays où les minerais sont extraits ne sont pas nécessairement ceux qui les transforment et consomment des produits fabriqués à partir des substances obtenus de ces minerais (Jébrak 2015). Cette dichotomie se retrouve à l’intérieur même de l’espace francophone, et elle peut engendrer des iniquités socioéconomiques qui doivent être évitées. Il est donc possible d’anticiper une forte augmentation des activités minières et de la consommation énergétique durant les prochaines décennies, à moins que la croissance économique atteigne un plateau. En effet, plusieurs experts avancent que l’exploitation des ressources, minérales et autres, ne peut pas continuer à croître longtemps au rythme actuel, ce qui justifie pour certains une remise en question du système économique actuellement prédominant (Handal Caravantes 2015), en particulier face aux changements climatiques (Klein 2015). Les efforts fournis pour tenter de résoudre le paradoxe d’une industrie minière durable incluent le développement de règlements et d’outils de gestion, notamment des grilles d’analyse, visant à structurer et à faciliter les démarches de développement durable au sein de l’industrie minière. Les impacts sociaux, environnementaux et économiques de l’industrie minière dépendent notamment des conditions socioéconomiques des territoires d’extraction des ressources. C’est ainsi que l’industrie minière et le développement durable présentent des visages divers et variables d’un pays à l’autre. De façon plus spécifique, différentes approches et expériences visant à concilier exploitation minière et développement durable dans différents pays francophones sont présentées ici, incluant des pays miniers développés et des pays en voie de développement ayant différents historiques miniers. Il est opportun de documenter l’état des réflexions, des démarches et des approches visant le développement durable de l’industrie minière, à la fois chez les chercheurs et chez les agents de l’industrie. Cet ouvrage présente un portrait du développement durable de l’industrie minière dans l’espace francophone. Nous croyons que ce portrait correspond assez bien à la situation dans de nombreux autres pays. Cet ouvrage reflète la diversité des analyses du développement durable que font les divers acteurs de la recherche et de l’industrie minière. Villeneuve et al. proposent une démarche de mise en application des principes de développement durable dans l’industrie minière, considérant tant la mine elle-même que les produits de l’extraction minérale. Ils prennent ainsi en compte les impacts environnementaux, économiques et sociaux tout au long du cycle de vie des substances minérales. Bergeron et Jébrak présentent une analyse des principales variables à considérer pour identifier des ajustements qui permettraient d’accroître l’acceptabilité sociale d’un projet. Tremblay et al. soulignent les efforts de développement durable fournis par une entreprise qui souhaite développer une mine de phosphate au Québec. Legault présente les défis auxquels fait face un comité de suivi d’une exploitation minière, soulignant que l’efficacité d’un tel comité – et donc de l’acceptabilité sociétale du projet – dépend de son adaptation aux conditions locales. Simon résume les besoins en formation de personnel qualifié pour appuyer le développement de l’industrie minière en Afrique francophone, incluant les aspects environnementaux de cette industrie. Hakkou et Benzaazoua présentent les résultats de projets de gestion de résidus miniers au Maroc, visant notamment la valorisation de certains résidus ; c’est un exemple de la coopération Québec-Maroc sur les résidus miniers. Yans démontre pourquoi il est essentiel pour tous les acteurs d’intégrer au mieux les activités extractives dans les paysages environnementaux, sociaux et économiques d’un territoire densément peuplé, comme la Wallonie. Rossi et Gasquet présentent un panorama des impacts de l’exploitation des ressources minières dans les Alpes françaises depuis l’Antiquité, soulignant l’intérêt d'un suivi environnemental sur le temps long et de la valorisation touristique de plusieurs sites. Le lecteur pourra constater que le rythme d’assimilation et de mise en pratique des principes du développement durable est variable. Cela n’est pas une surprise dans une société où les intérêts sont souvent divergents et où l’état de la réflexion se situe à des niveaux différents selon les acteurs.

Type de document:Rapport
Date:2017
Nombre de pages:133
Organisation:Université du Québec à Chicoutimi, Centre d'étude sur les ressources minérales, Organisation internationale de la francophonie, Institut de la francophonie pour le développement durable
Sujets:Sciences naturelles et génie > Génie > Génie minier et génie géologique
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Biologie et autres sciences connexes
Sciences naturelles et génie > Sciences naturelles > Sciences de la terre (géologie, géographie)
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences appliquées > Unité d'enseignement en sciences de la Terre
Mots-clés:Développement durable, industrie minière, francophonie
Informations complémentaires:http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub-desc.php?id=707
Déposé le:18 mai 2017 16:30
Dernière modification:18 mai 2017 16:30
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630