LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Le temps sensible de la création. Dialogue entre corps et matière

De Langie Clarinthe. (2018). Le temps sensible de la création. Dialogue entre corps et matière. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
17MB

Résumé

Entre le corps et la matière se dégage un dialogue intime, celui d’une étudiante artiste qui, en quête de devenir, vit l’expérience du temps au travers de multiples créations visuelles et tente de la retranscrire de la façon la plus juste via des récits phénoménologiques d’où se dégage un univers à la fois poétique et rêveur. Une romance qui permet à un être de fuir le temps de la réalité pour s’évader dans le temps de la création. La force d’une gestuelle répétitive qui, grâce à une temporalité définie, devient performance, de courte ou longue durée, qu’il s’agisse d’une heure ou d’une semaine. Un rapport de force se créé, une dualité qui devient nouvelle rythmique du quotidien, entre le corps et la matière, plus précisément entre la gestuelle humaine et la substance inerte. L’association d’une matière issue du quotidien, organique ou fabriquée en série de manière industrielle, et d’un geste simple et naturel fait de manière inconsciente sur une certaine temporalité, donne lieu à une performance. Une action performative qui, une fois achevée, laisse derrière elle une création visuelle, faisant office de témoignage et souvenir d'une temporalité vécue. Ainsi par des créations artistiques, je questionne l'expérience du temps au moyen d'une gestuelle humaine qui nous définit face à l'utilisation d'objets et de matières codifiés issus d'une société standardisée, et la capacité de l'être humain à transformer son environnement, se l'approprier face aux normalisations que la société semble lui imposer. De cette méthode de travail proviennent des récits intimes dans lesquels l’artiste au travail exprime son ressenti, celui de l’expérience d’une temporalité où le corps grâce à un geste répétitif fusionne avec la matière, ce qui permet à la fois d’offrir une nouvelle vie à cette substance et de s’offrir à soi un nouveau vécu. Un renouveau à la fois pour l’être et la matière à laquelle il donne vie.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2018
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en art
Nombre de pages:97
ISBN:Non spécifié
Sujets:Arts et lettres > Création littéraire et artistique > Arts visuels et médiatiques
Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Sociologie de l'art
Arts et lettres > Étude des arts et des lettres > Thérapie par l'art
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des arts et des lettres > Programmes d'études de cycles supérieurs en arts
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Camelo Suarez, Constanza
Morais, Sylvie
Mots-clés:art performance, cheveux, corps, matière, phénoménologie, temporalité, art multidisciplinaire, performance, expérience de vie, récits de vie, gestuelle répétitive, rebus, détournement
Déposé le:22 mai 2018 14:05
Dernière modification:23 mai 2018 22:26
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630