LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

La nature de l’épreuve unique d’histoire, les facteurs de difficulté qui y sont associés, leurs influences sur la réussite et la place de la compétence à lire sur la réussite des élèves de quatrième secondaire

Blouin Lauriane. (2020). La nature de l’épreuve unique d’histoire, les facteurs de difficulté qui y sont associés, leurs influences sur la réussite et la place de la compétence à lire sur la réussite des élèves de quatrième secondaire. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
3MB

Résumé

Cette recherche de type mixte dans le champ de la didactique de l’histoire cherche à mieux saisir la nature de l’épreuve unique d’histoire ainsi que les facteurs de difficultés qui lui sont associés et à comprendre l’influence de la compréhension de lecture sur la réussite de l’épreuve auprès des élèves de 4e secondaire. Trois objectifs découlent de cette démarche de recherche : 1) documenter le taux de réussite de l’épreuve unique d’histoire en fonction des différents facteurs étudiés; 2) décrire les actions menées par les élèves au moment de réaliser les questions de l’épreuve unique à l’aide du dossier documentaire et 3) observer la réalisation des questions de l’épreuve unique en fonction des niveaux de compétence en compréhension de lecture et l’utilisation des stratégies de lecture chez les élèves de 4e secondaire. Pour ce faire, 60 copies de l’épreuve unique d’histoire de juin 2016 ont été analysées et par la suite, six élèves classés en fonction de leurs résultats en compréhension de lecture (en français) ont réalisé un exercice d’histoire basé sur le modèle de l’épreuve unique d’histoire. Les données quantitatives ont permis de comprendre que l’épreuve unique est un examen complexe et déconnecté des pratiques habituelles de la classe d’histoire. L’épreuve unique d’histoire demande la mobilisation de nombreux savoirs et savoir-faire liés à la pensée historique, au développement d’opérations intellectuelles, l’analyse de documents de plusieurs types et par la présence privilégiée de documents textes dans le dossier documentaire qui exige un travail pointilleux de la littératie historique. Finalement, les entretiens réalisés auprès des élèves ont conclu que les élèves ne semblent pas connaître et utiliser les stratégies de lecture qui pourraient les aider à lire en histoire et cela peu importe leurs résultats en compréhension de lecture. Par contre, à l’exception des stratégies de lecture, les élèves avec un haut niveau de compétence à lire seraient plus outillés pour parvenir à réussir les questions en histoire et par conséquent, ils ont plus de chance de réussir l’épreuve unique d’histoire.

This mixed-type research in the field of history education seeks to better understand the influence of students’ reading comprehension skills on the success rate of Quebec’s provincial examination in the field of Quebec and Canadian history. The study has three specific objectives: 1) document the success rate of the provincial examination for the discipline of history; 2) describe the actions taken by students when working with written secondary sources; 3) observe how the level of reading comprehension skills and the use of reading strategies among secondary 4 students might influence the success rate to the examination. To do this, 60 copies of the provincial examination of June 2016 were analyzed. Following this, six students, ranked according to their reading comprehension scores (in French class), completed an exercise modeled from the provincial examination. Students were then interviewed to explain how they worked their way through the exercise and which reading strategy they used while working with the provided evidence. Data from the research tend to show that the provincial examination is a complex form of assessment and that it is somewhat disconnected from the usual pedagogical practices found in history class. In order to past such an examination, students need to have a certain level of mastery in historical thinking, have developed a set of 7 intellectual operations and be able to analyze several types of written evidence which in turn require them to a develop a form of historical literacy. Finally, interviews with students concluded that secondary 4 students don’t seem to know and/or use reading strategies that could help them analyze the given evidence, regardless of their level of reading comprehension skills. Aside from the reading strategies, students with a higher level of reading skills appear to be better equipped to successfully complete the examination.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:195
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Duquette, Catherine
Martel, Virginie
Mots-clés:compréhension de lecture, enseignement secondaire, épreuve unique d'histoire, histoire, stratégies de lecture, histoire du Québec et du Canada, histoire et éducation à la citoyenneté, didactique de l'histoire, difficultés, textes historiques, la lecture, History Education, History of Quebec and Canada, History and Citizenship Education, historical thinking, provincial examination, reading comprehension skills, historical texts, historical literacy, reading strategies
Déposé le:22 janv. 2020 14:07
Dernière modification:24 janv. 2020 02:37
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630