LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Portrait des stratégies d’intervention utilisées par les enseignantes de la maternelle 4 ans en milieu défavorisé qui contribuent au développement du langage oral et des conduites discursives lors de la causerie

Fortin Majorie. (2020). Portrait des stratégies d’intervention utilisées par les enseignantes de la maternelle 4 ans en milieu défavorisé qui contribuent au développement du langage oral et des conduites discursives lors de la causerie. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
2MB

Résumé

Les enfants qui fréquentent la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé (TPMD) présentent souvent des retards en ce qui concerne le domaine langagier et plusieurs études montrent que ces difficultés peuvent compromettre leur cheminement scolaire. Cependant, la fréquentation d’un milieu éducatif préscolaire, tel que la maternelle 4 ans TPMD, aurait un impact positif en ce qui concerne tous les domaines d’apprentissage, dont celui du langage oral et des conduites discursives. Certaines situations quotidiennes de la classe présentent un intérêt pour le développement langagier des enfants, et l’activité pédagogique de la causerie en fait partie. Bien que cette activité se consacre parfois exclusivement à la lecture du calendrier ou à certains apprentissages académiques, elle possède des qualités qui favorisent le développement du langage oral et des conduites discursives. En effet, selon certains chercheurs, ayant réalisé des études dans le contexte de la maternelle 5 ans, la causerie contribue assurément au développement du langage oral et des conduites discursives. Avec l’aide de l’enseignante et de ses pairs, l’enfant apprend les règles de la conversation à plusieurs, il prend la parole, répète des énoncés déjà entendus ou en formule de nouveaux. Une expérimentation contextualisée qui est essentielle au développement du langage oral et des conduites discursives. Cependant, les recherches concernant les classes de maternelle 4 ans TPMD demeurent assez rares et celles traitant spécifiquement du domaine langagier tout autant. Considérant l’actuel déploiement à grande échelle des maternelles 4 ans pour tous, il importe de poser un regard scientifique sur la situation de ces classes au Québec afin de documenter cette situation et de contribuer à l’avancement des connaissances en ce qui concerne le développement du langage oral et des conduites discursives à la maternelle 4 ans TPMD lors de la causerie. De ces constats se sont donc dégagés deux objectifs de recherche : 1) Documenter les stratégies d’intervention utilisées par les enseignantes de la maternelle 4 ans TPMD qui contribuent au développement du langage oral lors de la causerie et 2) Documenter les stratégies d’intervention utilisées par les enseignantes de la maternelle 4 ans TPMD qui contribuent au développement des conduites discursives lors de la causerie. Afin d’atteindre les objectifs fixés, une démarche de recherche qualitative-interprétative de type descriptif a été adoptée. D’abord, un entretien semi-dirigé a été réalisé avec chacune des trois enseignantes dont deux sont titulaires de classes maternelles 4 ans TPMD et une autre qui est titulaire d’une classe maternelle 4 ans et 5 ans TPMD. Puis, trois observations de la causerie ont suivi dans chacune des classes. Pour terminer la collecte des données et aborder plus en profondeur des thématiques précises avec les enseignantes, un entretien d’explicitation a été réalisé avec chacune d’entre elles. Dans le but de comprendre et d’expliquer les phénomènes observés, la méthode d’analyse de contenu élaborée par l’Écuyer (1987) a été utilisée. Les résultats de cette étude révèlent que les stratégies d’intervention utilisées par les enseignantes de la maternelle 4 ans TPMD qui contribuent au développement du langage oral sont davantage connues et utilisées que celles concernant le développement des conduites discursives. Il semblerait que le jeune âge des enfants et les difficultés que certains rencontrent, concernant le développement de leurs habiletés langagières, freinent les enseignantes dans l’élaboration de séances de langage plus complexes permettant de développer les conduites discursives. Les stratégies d’intervention dans ce domaine précis de développement du langage oral restent méconnues. De plus, il a été constaté que la gestion des comportements et le respect du silence exigent beaucoup d’attention de la part de l’enseignante ce qui restreint parfois les possibilités de discussion. Par ailleurs, les stratégies émergentes observées présentent un intérêt particulier en ce qui concerne le développement du langage oral et des conduites discursives à la maternelle 4 ans TPMD lors de la causerie. La plupart de ces stratégies sont adaptées aux besoins des enfants et présentent des qualités intéressantes pour leur efficacité à stimuler la parole chez les enfants fréquentant la maternelle 4 ans TPMD.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Mémoire de maîtrise)
Date:2020
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Maîtrise en éducation
Nombre de pages:193
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (maîtrise, DESS et programmes courts)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Thériault, Pascale
Mots-clés:causerie, conduite discursive, langage oral, maternelle 4 ans, stratégie d'intervention, milieu défavorisé
Déposé le:15 juill. 2020 09:46
Dernière modification:16 juill. 2020 14:57
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630