LiveZilla Live Chat Software

Constellation, le dépôt institutionnel de l'Université du Québec à Chicoutimi

Évaluation par des enseignants camerounais de productions textuelles argumentatives en français langue seconde d’élèves de 3e secondaire

Nkengne Zogang Justine. (2016). Évaluation par des enseignants camerounais de productions textuelles argumentatives en français langue seconde d’élèves de 3e secondaire. Thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi.

[img] PDF
1MB

Résumé

Cette recherche porte sur la didactique du texte écrit, plus spécifiquement sur la pratique de l’évaluation par des enseignants camerounais de textes argumentatifs produits par des élèves du secondaire. Nous avons observé ce que font les enseignants lorsqu’ils évaluent les productions textuelles des élèves de 3e1 au Cameroun et d’identifier les connaissances qui guident leurs évaluations des textes et les amènent à porter un jugement sur un texte et à le qualifier bon ou mauvais. Le problème de l’évaluation des productions textuelles est présent dans tous les pays. Cependant, il se situe dans des réalités linguistiques et socioculturelles différentes. Pour mener cette étude, une présentation de la linguistique textuelle et de l’analyse du discours a été nécessaire. Nous avons établi ensuite la différence entre un texte et un discours et avons tenté de faire émerger des critères sur ce que nous entendons par « bonne textualité » en nous basant sur des études réalisées en linguistique textuelle et en analyse des discours. Le parcours des écrits montre que la réflexion sur la linguistique textuelle a fait émerger deux notions : celle de la cohésion et celle de la cohérence textuelle. Il était important de savoir pourquoi ces deux concepts sont cruciaux dans la construction d’un texte et comment l’évaluation peut en tirer profit. Afin de connaître les pratiques d’évaluation des enseignants retenus, nous avons adopté une démarche méthodologique à plusieurs étapes. Nous avons tout d’abord amené les élèves à produire un texte argumentatif que les enseignants ont évalué. Ensuite, nous avons effectué un entretien d’explicitation et une entrevue semi-dirigée auprès des enseignants. Nous avons étudié ces trois types de données et les résultats nous ont montré des lacunes chez les enseignants lors de l’évaluation de la textualité des textes argumentatifs. En effet, les résultats montrent que les enseignants ne sont pas formés pour entreprendre une évaluation des productions textuelles. Nous avons pu remarquer que les enseignants sont compétents lorsqu’il s’agit d’évaluer les fautes reliées à la phrase. Il nous est clairement apparu que leurs pratiques d’évaluation se concentrent peu sur les faits linguistiques reliés à la cohérence textuelle. Notre travail a montré que les critères d’évaluation des textes par les enseignants camerounais ayant participé à cette enquête demeuraient flous et peu conceptualisés. Partant de ces constats, nous avons jugé nécessaire de faire des propositions didactiques qui pourraient être utilisées par les enseignants de français. Nous avons suggéré : -une meilleure identification des contenus à enseigner; -un ajustement des objectifs de production textuelle en fonction des critères de cohésion et de cohérence; -une formation et un perfectionnement des enseignants sur les liens entre la didactique du français et la grammaire textuelle et l’analyse des discours. Nous pensons que notre étude constitue, dans le contexte camerounais, une contribution importante pour résoudre la problématique de l’évaluation des productions textuelles écrites, particulièrement des textes argumentatifs. Ce travail, dont les résultats seront soumis au ministère camerounais de l’Éducation ainsi qu’aux enseignants, constitue une base pour améliorer la formation des enseignants, mais aussi pour susciter d’autres recherches au Cameroun sur la didactique des textes au secondaire.

This research project focuses on the didactic of written texts, specifically the evaluation practices of Cameroonian teachers of argumentative texts produced by high school students. We observed what teachers do when they are evaluating the textual productions of Grade 32 students in Cameroon. We also identified the knowledge and the characteristics guiding the teachers’ assessments of texts and leading them to give positive or negative judgments on a text. The issue of evaluation of written productions is common to all countries. However, evaluation is always located in different linguistic and sociocultural realities. To successfully undertake this study, a presentation of linguistics and discourse analysis text was necessary. We then established the difference between text and speech and tried to expose the criteria on what we mean by "good textuality" relying on previous studies in linguistics and discourse analysis texts. The literature reviews shows that reflection on the textual language has given rise to two notions: that of cohesion and that of textual coherence. It was important to identify why these two concepts are crucial in the construction of a text and how the evaluation process can benefit from them. We used a methodological approach in several stages to learn more on the assessment practices of teachers. First, we asked students to produce an argumentative essay that we submitted to teachers for evaluation. Then, we organized an explicit interview and a semistructured interview with teachers. We studied these three types of data; the results showed some gaps among teachers in the evaluation of textuality of argumentative texts. Indeed, the results show that teachers are not trained to undertake evaluations of written productions. We noticed that teachers are proficient when it comes to assessing sentence structure. It was clear to us that their assessment practices focus little on linguistic facts relating to textual coherence. Our research showed that the text evaluation criteria of Cameroonian teachers who participated in this survey remained unclear and little conceptualized. Based on these observations, we found it necessary to make educational proposals that could be used by teachers of French. We suggested: -a better identification of study content; -an adjustment of textual production targets based on the criteria of coherence and cohesion; -a training and an improvement of teachers on the relationship between the didactic of French, the textual grammar and the discourse analysis. We believe our study, in the Cameroonian context, is an important contribution to solve the problem of the evaluation of written productions, particularly argumentative texts. This work, of which results will be submitted to the Cameroonian Ministry of Education and teachers, provides a basis for improving the training of teachers, but also to stimulate further research on the didactic texts in high school in Cameroon.

Type de document:Thèse ou mémoire de l'UQAC (Thèse de doctorat)
Date:Novembre 2016
Lieu de publication:Chicoutimi
Programme d'étude:Doctorat en éducation
Nombre de pages:227
ISBN:Non spécifié
Sujets:Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Didactique
Sciences sociales et humaines > Sciences de l'éducation > Mesures et évaluation
Sciences sociales et humaines > Sciences humaines > Linguistique
Département, module, service et unité de recherche:Départements et modules > Département des sciences de l'éducation > Programmes d'études de cycles supérieurs en éducation (doctorat)
Directeur(s), Co-directeur(s) et responsable(s):Fall, Khadiyatoulah
Anadon, Marta
Mots-clés:argumentation, cohérence textuelle, cohésion, enseignement du texte, évaluation, grammaire textuelle, qualité de la bonne textualité, cohésion textuelle, texte argumentatif, didactique du français, quality of good textuality, text cohesion, textual coherence, argumentative essay, teaching French, didactic of the French
Déposé le:28 avr. 2017 08:16
Dernière modification:01 mai 2017 22:11
Afficher les statistiques de telechargements

Éditer le document (administrateurs uniquement)

Creative Commons LicenseSauf indication contraire, les documents archivés dans Constellation sont rendus disponibles selon les termes de la licence Creative Commons "Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification" 2.5 Canada.

Bibliothèque Paul-Émile-Boulet, UQAC
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)  CANADA G7H 2B1
418 545-5011, poste 5630